Sempé : "On dessine toujours les choses avant qu'elles ne vous arrivent"

Publicité

Sempé : "On dessine toujours les choses avant qu'elles ne vous arrivent"

 Jean-Jacques Sempé lors de l’inauguration de l'exposition "Le petit Nicolas" le 18 juin 2014.
Jean-Jacques Sempé lors de l’inauguration de l'exposition "Le petit Nicolas" le 18 juin 2014.
© AFP - Jacques Demarthon

1996. Portrait sonore de Sempé dans ce "Bon plaisir" où le dessinateur se confie, un peu, parlant de ses dessins sans pouvoir les décrire, racontant son quotidien tout en refusant de parler de ses souvenirs d'enfance. "A partir de quel âge de votre vie acceptez-vous de parler ?" Réponse : "Ce matin".

Le dessinateur Jean-Jacques Sempé se racontait en 1996 dans "Le bon plaisir" dont nous vous proposons un large extrait. On y entend un entretien de l'illustrateur, ainsi que les témoignages du psychanalyste Serge Tisseron et du directeur de Paris-Match,  Roger Thérond.

Tout commence par une promenade au jardin du Luxembourg à Paris. Sempé répond à l'étonnement de son intervieweur le voyant shooter dans des marrons tombés au sol :

Publicité

C'est un tic que j'ai, et qui est partagé par beaucoup d'autres. Il m'arrive parfois de faire le tour du Luxembourg avec le même marron. Je lui fais faire avec beaucoup d'habileté. Je mets de l'effet dans mon petit shoot et le marron fait un arc de cercle, je le retrouve et je repars comme ça.

"Le bon plaisir" (extrait) avec Jean-Jacques Sempé. Diffusion le 09/03/1996 sur France Culture.

52 min

Pour le journaliste Roger Thérond, les dessins de Sempé sont "une matière de réflexion sur l'être humain, son devenir, son aspect grotesque, c'est une étude en profondeur de la société". Il le considère ainsi comme l'"un des grands chroniqueurs du 20e siècle".

Il y a parfois des dessins d'humeur et après quand je les regarde, en général je ne les aime pas beaucoup. Quand je fais des dessins d'humeur, quelques années après, je n'en suis pas très fier. Ce qui tendrait à prouver qu'il vaudrait mieux parfois mépriser son humeur, maîtriser son humeur plutôt que de la laisser s'exprimer graphiquement.

Jean-Jacques Sempé, le dessinateur de l'enfance à travers les histoires du Petit Nicolas, se refuse de parler de ses souvenirs, de ses parents. Il préserve totalement son intimité. Même sur son oeuvre, il dit peu de choses, ne se sentant pas le droit moral d'en parler : " Je ne sais pas décrire un de mes dessins ! "

Je crains d'être beaucoup plus candide et beaucoup plus timide et beaucoup plus distrait que je ne l'étais il y a vingt ou trente ans. Ce sont des défauts qui augmentent avec l'âge, comme les rides. Et c'est d'un immense étonnement pour moi car il y a vingt ou trente ans, je me disais : "Un jour je serai moins timide, un jour je serai moins distrait, un jour je serai moins candide (candide je ne savais pas que je l'étais, on me le disait). Mais non, ce sont des choses qui s'accentuent avec l'âge.

Les Nuits de France Culture
1h 24
  • "Le bon plaisir"
  • Première diffusion le 09/03/1996
  • Producteur : Antoine Perraud
  • Réalisation : Judith d'Astier
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France
  • Archive INA - Radio France