Serial killers : psychopathe ou symptôme de la société ?

Publicité

Serial killers : psychopathe ou symptôme de la société ?

Par
Hannibal Lecter
Hannibal Lecter
- Wikimedia Commons

Des études américaines de criminologie remettent en cause la thèse selon laquelle le tueur en série serait avant tout un psychopathe dénué de toute humanité. Elles mettent en avant l’aspect trouble de ces personnalités, ne faisant en définitive qu’incarner l’ambivalence propre à toute humanité.

De Dexter à Toman, les séries télévisées font la part belle aux meurtriers en série. Le succès de celles-ci repose en grande partie sur la complexité psychologique du personnage et le subtil équilibre entre la fascination et la répulsion qu'il exerce. Comment expliquer ce phénomène ? Cela peut-il expliquer le succès de tels personnages dans la fiction, permettant un processus d’identification plus aisé pour le lecteur ou le spectateur ? Quelles représentations sont véhiculées à travers ces personnages et que montrent-elles de nos sociétés ?

Une conférence enregistrée en avril 2013.

Publicité

Stéphane Bourgoin, écrivain et spécialiste des tueurs en séries
 

Gilda Piersanti, auteur de romans policiers
 

Daniel Zagury, psychiatre

Olivier Postel-Vinay, directeur de la revue "Books".

La Grande table (1ère partie)
28 min