Publicité

Série, exposition, spectacles... 5 idées pour votre week end

Par
1406
1406
- Aïssatou N'DOYE

Chaque vendredi, Arnaud Laporte et les critiques de La Dispute vous proposent une sélection de rendez-vous culturels pour votre week-end.

Toute cette semaine, les critiques de La Dispute ont une fois encore débattu pour vous du meilleur de l'actualité culturelle. Résultat de ces échanges en 5 récréations, une série, un spectacle, un opéra, une exposition, un livre. Bonnes découvertes !

Une série "Fleabag" Saison 2. La meilleure série du moment ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La première saison de Fleabag nous avait bouleversé. Avec trois épisodes irrésistibles de drôlerie, suivis par trois épisodes qui glissaient vers le drame, l’auteure et interprète principale de cette sitcom adulte éclaboussait le petit écran de son talent hors-norme. Avant de livrer (enfin) la saison 2, Phoebe Waller-Bridge a signé la Saison 1 de Killing Eve, peut-être la meilleure série de 2018. Autant dire que l’attente était à son comble pour cette suite des aventures de la jeune femme, célibataire avide de sexe, ne trouvant sa place ni dans une société bien trop guindée pour elle, ni au sein d’une famille il est vrai totalement dysfonctionnelle. Miracle : cette Saison 2 est tout aussi exceptionnelle que la première ! PWB est un génie, et Daniel Craig l’a bien compris, qui l’a imposé à l’écriture du prochain James Bond.

Publicité
  • "Fleabag" Saison 2 de Phoebe Waller-Bridge // sur Amazon Prime

Un spectacle : "Hors la loi". Un spectacle indispensable sur la lutte pour l’émancipation des femmes

Hors la loi
Hors la loi
- © Brigitte Enguérand, coll.CF_164_Claire de La Rüe du Can_Coraly Zahonero (3)

Après Modèles, ode féministe, et Mon coeur, sur le scandale du Médiator, Pauline Bureau fait une entrée très remarquée à la Comédie Française en signant une pièce sur le Procès de Bobigny, en 1972, qui amena la société française à une prise de conscience qui donnera naissance à la loi Veil de 1975 pour le droit à l’avortement. Un spectacle nécessaire.

L'avis des critiques : 

Un spectacle passionnant et puissant mais sa mise en scène est trop didactique. Tous les artifices scéniques sont là pour nous souligner les choses, cela empêche tout mystère et toute ambiguïté. Cela atténue et simplifie la puissance du propos. Caroline Châtelet 

Il y a certes une forme de didactisme mais aussi une très grande efficacité dans l’écriture et la mise en scène de Pauline Bureau. L’ensemble de la distribution est très investi. Arnaud Laporte

Un spectacle indispensable sur la lutte pour l’émancipation des femmes et qui prouve qu’on peut faire du théâtre avec du documentaire. (…) Le propos est sans filtre, cash, et tant pis si la pièce est un peu didactique. Philippe Chevilley  

Tout est très concret et figuratif. On est dans un procédé très explicatif. Il n’y aucune place pour le cerveau du spectateur. Tout est donné à entendre sans qu’on puisse avoir un moindre recul sur ce qui est sur le plateau. Marie Sorbier 

Un opéra : “Don Giovanni” de Mozart. Le plus grand des opéras vu par l’un des plus grands metteurs en scène de notre époque.

Don Giovanni 18/19
Don Giovanni 18/19
- Charles Dupart // ONP

Le plus grand des opéras vu par l’un des plus grands metteurs en scène de notre époque, dirigé par l’un des chefs d’orchestre les plus Mozartiens : nul doute qu’il faut aller découvrir comment le flamand génial actualise le mythe de Don Juan, dont le rôle-titre sera chanté pour la première fois par le jeune baryton canadien Etienne Dupuis.

  • Don Giovanni”, de Mozart - Dir : Philippe Jordan - Mes : Ivo Van Hove // Jusqu’au 13 juillet à l’Opéra Garnier

Une exposition : "Manuscrits de l'extrême. Prison, passion, péril, possession". Une exposition bouleversante.

Maurice, René et Pierre Charoy Portefeuille (31 juillet 1914 - 20 juillet 1917) contenant les lettres adressées à leur mère et leurs dernières volontés, trouvé près du corps de Pierre Charoy Musée de l’Armée Photo
Maurice, René et Pierre Charoy Portefeuille (31 juillet 1914 - 20 juillet 1917) contenant les lettres adressées à leur mère et leurs dernières volontés, trouvé près du corps de Pierre Charoy Musée de l’Armée Photo
- © Paris - Musée de l’Armée, Dist. RM

Etonnante exposition que celle proposée par la BNF, présentant 150 manuscrits qui ont pour points communs d’avoir été écrits dans des contextes extrêmes d’enfermement, de folie ou de passion. Aux côtés de feuilles rédigées par Napoléon Ier, Alfred Dreyfus, Guillaume Apollinaire ou Nathalie Sarraute, celles d’hommes et de femmes ordinaires, soldats, prisonniers, internés. Poignant.

L'avis des critiques : 

La matérialité des manuscrits est très émouvante. Certains éléments au-delà des oeuvres sont magnifiques. Il est très fort d’écouter les textes, lire leur retranscription, et surtout de voir les objets. Stéphane Corréard 

On traverse la grande Histoire et une multitude de petites histoires. Ce qui est bouleversant est qu’on est toujours dans une urgence qui est celle d’établir ou de rétablir un lien. Ces manuscrits sont toujours des adresses. Sally Bonn 

Une exposition bouleversante. Corinne Rondeau

Un livre : "Pourquoi écrire ?" de Philip Roth. Un recueil d’entretiens extraordinaires

Pourquoi écrire // Philippe Roth
Pourquoi écrire // Philippe Roth
- Gallimard - Folio

On sait que l’écrivain américain, mort il y a un an, n’a cessé de jouer entre réel et fiction. C’est une fois encore le cas dans cette compilation d’essais et d’entretiens où il revient sur son oeuvre, après avoir annoncé qu’il renonçait à l’écriture. S’il semble se livrer comme jamais, on peut aussi imaginer qu’il joue parfois avec notre crédulité.

L'avis des critiques : 

« Pourquoi écrire ? » est un recueil d’entretiens extraordinaires et un moyen de mieux connaître l’univers mental de Philip Roth. Il y a quelque chose de très intime de son rapport à la littérature et de très belles introductions aux oeuvres d’autres écrivains. Florent Georgesco

Il y a une tension propre à l’autobiographie dans ce livre. (…) La manière dont Philip Roth met en place une critique de son travail en passant par une exposition de sa technique est assez vertigineuse. Lucile Commeaux 

Les entretiens avec les autres écrivains sont formidables, très intéressants et souvent drôles. Les discours de Philip Roth sont extraordinaires et fonctionnent comme des nouvelles d’inspiration autobiographique. (…) Il donne au passage beaucoup de clés sur la genèse de ses romans. Grégoire Leménager 

  • Un livre : "Pourquoi écrire ?" de Philip Roth (Gallimard)

En savoir plus : Philip Roth, une oeuvre américaine

-En partenariat avec le magazine Grazia-