Publicité

Sexe et amour de Sumer à Babylone, et à Bagdad aujourd'hui

Par
Illustration du "Jardin parfumé" de Cheikh Nefzaoui
Illustration du "Jardin parfumé" de Cheikh Nefzaoui
- Wikimedia Commons

L'érotisme arabe est le fruit d'une tradition millénaire qui a pris son essor bien avant l'arrivée de l'islam. Comment aimer dans ce même endroit géographique à plus de 3000 ans de distance ? L’histoire des pratiques amoureuses du temps de Sumer à Babylone, et à l'Irak d'aujourd’hui.

Entre le Tigre et l’Euphrate, s’étendait le pays de Sumer, région de la Mésopotamie antique, qui correspond pour sa plus grande part à l'Irak actuel. Comment aimer dans ce même endroit géographique à 3000 ans de distance ? 

Le rituel du mariage sacré, lors de la fête du Nouvel An, a longtemps entretenu le mythe de la lascivité des peuples de Sumer et de Babylone, qu’on retrouve jusque dans la peinture orientaliste du XIXe siècle. Cette vision est cependant ruinée par le déchiffrement des écritures cunéiformes. Sur plusieurs millénaires la documentation, éparse, nous renseigne davantage sur la morale, les règles et leurs transgressions que sur les sentiments et les désirs de chacun, c’est-à-dire plus sur le sexe et sa fonction reproductive ou génératrice de plaisir plutôt que l’amour. Elle permet cependant d’esquisser de grandes lignes de la sphère du privé et de l’intime. Véronique Grandpierre

Publicité

Peut-on dire qu'aujourd'hui, l'érotisme est toujours basé sur la distance et la pudeur ?

Depuis une soixantaine d’années, avec la colonisation, la décolonisation, les révolutions arabes, cette distinction s’est quelque peu brouillée. Mais les rapports restent très codifiés. Par exemple, il y a une distance que l’homme doit tenir publiquement par rapport à une femme, pour ne pas l’offenser. Malek Chebel

Une conférence enregistrée en mai 2014.

Véronique Grandpierre, historienne, spécialiste d’archéologie ancienne, auteure notamment de Sexe et amour de Sumer à Babylone

Malek Chebel, anthropologue et philosophe des religions, auteur notamment de L'érotisme arabe.

En savoir plus : Diwan de l’amour
Jacques Bonnaffé lit la poésie
4 min