Publicité

Sigvatr Þórðarson, le "poète-diplomate". Les scaldes comme messagers, intermédiaires et négociateurs dans la Scandinavie médiévale

Par
Simon Lebouteiller au CCIC de Cerisy
Simon Lebouteiller au CCIC de Cerisy
- CCIC

Les scaldes ont joué un rôle politique de premier plan au sein des milieux élitaires de la Scandinavie médiévale.

Les scaldes ont joué un rôle politique de premier plan au sein des  milieux élitaires de la Scandinavie médiévale. Dès la fin du IXe siècle,  et ce jusqu'à la fin du XIIIe siècle, ils se mettaient au service de  rois et chefs nordiques pour lesquels ils remplissaient les fonctions de  mémorialistes et de propagandistes en composant des poèmes sur leurs  prouesses et leurs qualités. Ce rôle des scaldes est aujourd'hui bien  connu et a constitué un fil conducteur dans nombre de recherches. Un  aspect a toutefois moins retenu l'attention des spécialistes. Au-delà de  ces activités, les sources indiquent que certains poètes ont également  eu un rôle politique plus actif, notamment en officiant comme messagers,  informateurs voire espions, intermédiaires ou négociateurs entre les  groupes. Occasionnellement, il apparaît même que ces  "scaldes-diplomates" ont eu recours à l'expression poétique dans le  cadre de ces échanges et pourparlers. Parmi ces personnages, Sigvatr  Þórðarson (première moitié du XIe siècle) est certainement le plus  emblématique et le mieux connu. Dans cette communication, nous nous  concentrerons ainsi sur la carrière et l'œuvre de Sigvatr, ce qui nous  mènera à nous intéresser aux relations entre le statut de scalde, la  poésie et la diplomatie dans la Scandinavie médiévale.

Sigvatr Þórðarson, le "poète-diplomate". Les scaldes comme messagers, intermédiaires et négociateurs dans la Scandinavie médiévale, par Simon Lebouteiller

29 min

Docteur en Histoire médiévale et spécialiste de la Scandinavie, Simon  Lebouteiller consacre notamment ses recherches aux pratiques et aux  relations diplomatiques dans le monde scandinave entre le VIIIe et le  XIIIe siècle, ainsi qu'à l'historiographie norroise des XIIe et XIIIe  siècles. Il a enseigné l'histoire et les études nordiques dans les  universités de Caen, d'Oslo et à la Sorbonne et a récemment publié une  traduction française d'une saga islandaise composée au XIIIe siècle, la Saga des Knýtlingar (La Saga des rois de Danemark. Knýtlinga saga, traduit du norrois, présenté et commenté par S. Lebouteiller, Toulouse, Anacharsis, 2021, 264 p.).

Publicité

Cette communication a été enregistrée dans le cadre du colloque intitulé Poésie et politique dans les mondes normands médiévaux (IXe - XIIIe siècle)  qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 31 août au  4 septembre 2021, sous la direction de Alban GAUTIER, Marie-Agnès  LUCAS-AVENEL et Laurence MATHEY-MAILLE.

Télécharger le visuel de la présentation