Publicité

Sucre, Astérix, diplomatie et Claude Régy : la Session de rattrapage

Par
La Session de rattrapage.
La Session de rattrapage.

Sélection. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

Abonnez-vous à la Session de rattrapage pour la recevoir par mail chaque semaine

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

Traditionnellement en fin d'année, l’actualité politique connaît une période d’accalmie. C’est ce qu’on appelle la “trêve des confiseurs”, une pause décrétée par les parlementaires et dont l'origine remonte au XIXe siècle. Et le grand sujet qui profite de ce temps de répit pour s’immiscer dans les conversations, c’est bien évidemment... Noël. En cette période marquée par les grèves des transports, ceux qui le fêtent se demandent s’ils ne vont pas rejoindre leurs proches à vélo ou patientent en regardant des films de Noël, tandis que d’autres salivent déjà à l’idée de déguster des coquilles Saint-Jacques lors du repas de réveillon, cet animal marin qui donne sa forme aux madeleines de Proust. Si  faire une liste de cadeaux au Père Noël (dont on dit à tort qu’il a été inventé par la marque Coca-Cola) est un art délicat, peut-être vous a-t-elle permis de recevoir des jeux de sociétés qui font réfléchir, renouant avec la tradition du serio ludere de la Renaissance. Un “esprit de Noël” qui ne laisse pas oublier la situation difficile des personnes isolées ni celle des chercheuses franco-iranienne et australienne Fariba Adelkhah et Kylie Moore-Gilbert, accusées d’espionnage et emprisonnées à Téhéran, en grève de la faim depuis le 24 décembre. Bonnes écoutes. Pauline Petit

COMPRENDRE

Le président français Emmanuel Macron et le président ivoirien Alassane Ouattarale 21 décembre 2019, à Abidjan.
Le président français Emmanuel Macron et le président ivoirien Alassane Ouattarale 21 décembre 2019, à Abidjan.
© AFP - ludovic MARIN

Changement de monnaie. Fini le franc CFA dans les huit pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), bienvenue l’Eco. “C’est 75 ans d'une histoire monétaire françafricaine controversée qui prend fin. C'est une décision forte : elle engage la France par rapport au test de sincérité, car elle est souvent accusée d’ambiguïté dans ses relations avec l'Afrique, mais elle engage aussi les chefs d’États africains par rapport à leur crédibilité”, expliquait cette semaine l’économiste Kako Nubukpo au micro des Matins. (L’Invité des Matins, 48 min)

Diplomatie sans gants. En 2019, le président turc Recep Tayyip Erdoğan a multiplié les provocations vis-à-vis de la communauté internationale : intervention militaire au nord-est de la Syrie contre les alliés kurdes de la coalition anti-Daech, acquisition d’un système de défense anti-aérienne russe, menace d’intervention militaire en Libye… Quel est le bilan de la diplomatie turque dont le slogan était "zéro problème avec les voisins" ? (Cultures monde, 58 min)

Ainsi font les fonds. Cette année, un autre type d'acteur financier a pris le dessus sur les banques : les grands investisseurs ou fonds de gestion d'actifs. Majoritairement américains, ces géants de l’investissement, dont les actifs ne cessent d’augmenter, se nomment Blackstone, State Street ou encore... BlackRock. (Le Billet politique, 3 min)

Janvier sec. Ne pas boire d’alcool – ou au moins réduire sa consommation – tout au long du mois de janvier : c’est le défi collectif lancé par plusieurs associations à l’initiative de la campagne du “mois sans alcool”. Une initiative qui se fera sans le soutien de l’État qui, par ailleurs, accompagne depuis quatre ans le mois sans tabac. Protéger la santé publique sans renoncer à une partie de la culture française semble compliqué : la France a-t-elle un problème avec l’alcool ? (Le Temps du débat, 40 min)

APPRENDRE 

L'OMS préconise 25 grammes de sucre par jour et par personne, idéalement moins de 10 grammes...
L'OMS préconise 25 grammes de sucre par jour et par personne, idéalement moins de 10 grammes...
© Getty - Natal Mak / EyeEm

Saupoudrer de sucre… Le sucre est partout, on en a même découvert des molécules dans l'espace interstellaire, à 26 000 années-lumière de la Terre ! Et ses sources sont variées : la plupart des plantes en produisent, les fruits, les légumes ainsi que les abeilles et leur miel. Cette série propose de suivre l’aventure du sucre, des champs de betteraves jusqu'à nos papilles habituées à ce goût depuis l'enfance, tout en interrogeant le lobbying mis en place par l'industrie agroalimentaire pour inciter à sa consommation, au risque de nous rendre malades... (La Série documentaire, 54 min)

L’ivresse des cimes. Les activités favorites du botaniste Francis Hallé : planter des arbres, décrire avec minutie le monde végétal et défendre les forêts aujourd’hui menacées et la biodiversité. En hiver, les arbres dégarnis de leurs dernières feuilles ne l’attristent pas, cela lui permet de mieux “dessiner l’architecture de leurs cimes”. (La Méthode scientifique, 58 min)

A l'encre de Chine. Empereurs, marchands, eunuques, pirates, missionnaires, orfèvres, soldats.... Autant de personnages qui peuplent l’histoire mondiale de la Chine que retrace l’historien et sinologue canadien Timothy Brook, dans une fresque intitulée Le Léopard de Kubilai Khan (Payot), qui s’étend sur huit siècles. L’auteur renoue avec ce qui avait fait le succès de son dernier ouvrage, Le Chapeau de Vermeer, en s’appuyant sur des œuvres d’art et des personnages pour nous faire pénétrer dans l’Histoire. (Le Cours de l’histoire, 52 min)

Procès du goût. La langue armée de ses papilles remplit une fonction vitale, mais elle est aussi capable de jugement de goût, en distinguant et choisissant les aliments agréables au palais comme à l’esprit. Réhabiliter la consommation des aliments et les sens de la nutrition comme des objets proprement philosophiques, c’est le défi que se propose de relever Olivier Assouly, philosophe et professeur à l’Institut Français de la Mode. (La Grande table idées, 33 min)

(RE)DÉCOUVRIR 

Rien ne va plus entre Obélix et Astérix...
Rien ne va plus entre Obélix et Astérix...
- ©2019 LES EDITIONS ALBERT RENÉ/GOSCINNY-UDERZO

Zizanie gauloise. A Rome les cancans vont bon train : on moque César qui ne parvient pas à chasser les irréductibles Gaulois. L’Empereur décide alors d’envoyer dans leur village Tullius Détritus, un Romain qui a le don de semer la discorde partout où il passe. La zizanie s’installe chez les Gaulois, on dit qu’Astérix aurait vendu le secret de la potion magique aux Romains ! Pour la première fois sur France Culture, découvrez l’adaptation en fiction d'un des plus fameux albums d’Uderzo et Goscinny. (Fictions, 59 min)

La genèse d’un génie. Peut-on devenir génial ? C’est la question qui occupent les esthètes face à l’œuvre gigantesque de Leonard de Vinci auquel le musée du Louvre consacre actuellement une exposition. Prise d’assaut par le public, on peut y admirer neuf peintures et près de 90 manuscrits et dessins du maître pour tenter de sonder, encore et toujours, les ressorts de la virtuosité de l’artiste florentin. (Être et savoir, 59 min)

Électrifier Philip Glass. Avec son album "Still Life", la musicienne de pop électronique Maud Geffray rend hommage au compositeur américain Philip Glass, pionnier de la musique minimaliste. Elle l’emporte dans son univers cinématographique, plein d’envolées atmosphériques. On y retrouve des versions de l’opéra Einstein On The Beach et de sa pièce de théâtre The Photographer. (Par les temps qui courent, 58 min)

LA CITATION

Le metteur en scène Claude Régy, le 18 juin 2007 à son domicile parisien
Le metteur en scène Claude Régy, le 18 juin 2007 à son domicile parisien
© AFP - ERIC FEFERBERG

Cette semaine la citation nous vient du metteur en scène Claude Régy, décédé dans la nuit du mercredi au jeudi 26 décembre, à l’âge de 96 ans. La Grande table idées lui rendait hommage vendredi, en compagnie de Valérie Dréville, Leslie Kaplan, Arnaud Rykner et Jérôme Bel. Invité de l'émission A voix nue en 2006, Claude Régy expliquait comme la lumière, élément fondamental de ses mises en scène, avait toujours été pour lui un moyen d’aborder différemment le réel : 

Dans toutes ces recherches obscures que je fais, j'ai découvert que la lumière est capable de changer la réalité, et même la réalité d'un être vivant. C'est un élément fantastique qui permet de contester l'existence de la réalité puisqu'on arrive à faire passer la réalité dans plusieurs aspects de réel. (...) La réalité dépasse infiniment la perception que nous pouvons en avoir. S'arrêter à une réalité cernée, fixe, reconnaissable et définissable comme extérieure à nous, est une illusion totale. Claude Régy

Pour finir cette session, nous vous laissons avec la grande histoire d’un petit tableau retrouvé chez une vieille dame habitant Compiègne. Attribué au maître de la pré-Renaissance italienne Cimabue, ce “Christ moqué” a été vendu 24 millions d’euros en octobre dernier à un couple de collectionneurs chiliens. Mais la France refuse de se séparer de ce trésor...

A la semaine prochaine, pour une nouvelle année… et une autre session de rattrapage.