Publicité

Svetlana Alexievitch : "J'adapte mon écriture à la vérité qui jaillit des centaines de témoignages"

L'écrivaine et journaliste biélorusse Svetlana Alexievitch, Prix Nobel de littérature en 2015
L'écrivaine et journaliste biélorusse Svetlana Alexievitch, Prix Nobel de littérature en 2015
© Getty - Peter Endig/picture alliance

2005. Le quatrième volet de la série "A voix nue" avec Svetlana Alexievitch est consacré à "La Supplication", ouvrage majeur de l'écrivaine biélorusse, qui revient ici sur sa méthode d'écriture chorale à partir de nombreux entretiens.

Quand on sort de ce livre, on voit une vision totalement tragique de ce qu'a été le monde soviétique, qui explose lui même a t'avers l'explosion de la centrale. Jean-Pierre Thibaudat à propos de La Supplication - Tchernobyl, chronique du monde après l'apocalypse.

Ce quatrième entretien est centré plus particulièrement sur ce livre publié en 1997, qui vaudra reconnaissance mondiale à l'écrivaine biélorusse devenue Prix Nobel de littérature dix ans plus tard. Alexievitch y souligne la différence entre La Supplication (qu'elle a mis près de onze ans à achever) et de précédents ouvrages où elle traitait d'autres épisodes de l'histoire russe ou soviétique qu'elle n'avait pas directement vécus : "J'ai bien senti l'extraordinaire bouleversement qui s'est produit chez tous ceux qui ont assisté à cet événement." Et l'écrivaine de rappeler combien la catastrophe de Tchernobyl avait semblé si longtemps indicible.

Publicité

"A voix nue" avec Svetlana Alexievitch le 17/03/2005

23 min

Elle revient au cours de cet entretien sur sa méthode d'écriture, qui consiste à composer un livre à partir d'une enquête nourrie de centaines d'entretiens :

Je n'ai pas une idée préconçue, un sujet structuré mais une idée générale, relation entre le petit homme et la grande utopie […] Le système que je me suis inventée fonctionne à partir du moment où j'ai une grande collection de matériau épique. C'est-à-dire que j'ai besoin de centaines et de centaines de voix, d'un choeur de témoignages pour que ma création littéraire se mette à fonctionner. C'est une écriture chorale et ça fonctionne uniquement parce que je n'ai pas d'idée préconçue car si j'avais une idée préconçue, j'adapterais le sujet à ma vision du monde. Or ici j'adapte mon écriture à la vérité qui jaillit des centaines de témoignages.

6 min
  • Producteur : Jean-Pierre Thibaudat
  • Réalisation : Ghislaine David
  • Première diffusion : 17/03/2005