Publicité

Svetlana Alexievitch : "Notre histoire est une immense fosse commune"

L'écrivaine et journaliste biélorusse Svetlana Alexievitch, Prix Nobel de littérature en 2015
L'écrivaine et journaliste biélorusse Svetlana Alexievitch, Prix Nobel de littérature en 2015
© Getty - Popow\ullstein bild

2005. Troisème émission de la série "A voix nue" consacrée à Svetlana Alexievitch en 2005 sur France Culture. L'écrivaine biélorusse y revient plus particulièrement sur son livre "Ensorcelés par la mort".

L'écrivaine et journaliste Svetlana Alexievtich était l'invitée de Jean-Pierre Thibaudat dans "A voix nue" en 2005, dix ans avant que son travail de documentation et de mémoire de l'histoire russe et soviétique ne lui vaille le Prix Nobel de littérature en 2015. Chaque épisode de la série radiophonique étant l'occasion de se replonger plus particulièrement dans l'un des ouvrages d'Alexievitch, ce troisième opus revient sur son récit Ensorcelés par la mort, qui date de 1994.

Cet ouvrage abordait en particulier la manière dont fût vécue la chute de l'URSS par une partie de la population qui n'est pas parvenue à s'adapter au changement de régime. L'écrivaine, qui vivait à Minsk avant d'émigrer en Italie puis en France, a notamment travaillé sur la vague de suicides qui a suivi la fin de l'ère soviétique. Alexievitch s'interroge notamment sur la dimension sacrée du rapport que la population entretenait avec le communisme.

Publicité

"A voix nue" avec Svetlana Alexievitch le 16/03/2005

24 min

La mort n'est pas un thème mais davantage une image, une métaphore. Mon thème de prédilection, l'histoire de la Russie et de l'Union soviétique, est indissociable de l'idée de la mort. Si on regarde le passé, on voit un océan de sang et au fond, notre histoire est une immense fosse commune.

6 min
  • Producteur : Jean-Pierre Thibaudat
  • Réalisation : Ghislaine David
  • Première diffusion : 16/03/2005