Publicité

Tablettes : guerre ouverte

Par

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

C'est une guerre commerciale à échelle mondiale. Déjà ancienne, mais qui vient de prendre une nouvelle dimension. Le géant Google a dévoilé hier son arme, conçue avec le taïwanais Asus : la "Nexus 7". Une nouvelle tablette tactile vendue moins de 200 dollars censée directement concurrencer le "Kindle Fire" d'Amazon et dans une moindre mesure l'"Ipad" d'Apple. La marque à la pomme qui vient de gagner une bataille dans sa guerre contre Samsung en faisant interdire la "Galaxy Tab" aux Etats-Unis.L'objet multifonctions vanté par Google ne pèse que 340 grammes pour un écran de 18 centimètres et devrait fonctionner avec la dernière génération du système d'exploitation du groupe, Androïd. Une porte d'accès à des ventes de livres, de films ou de presse en ligne, avec la volonté de s'ouvrir le marché en forte croissance de l'internet mobile. Ce qui n'était plus un secret apparaît d'ailleurs une semaine seulement après l'entrée en lice de Microsoft, via sa "Surface". A Washington, l'éclairage de** Pierre-Yves Dugua** :

Écouter

1 min

**Mais comme tout conflit, cette guerre des tablettes a ses victimes collatérales. **
Une ONG basée aux Etats-Unis dénonce les conditions de travail des sous-traitants des fabriquants, en particulier d'Apple. L'association China Labor Watch explique que les ouvriers fabriquent tablettes et smartphones dans des conditions dangereuses pour la santé, exposés à des polluants cancérigènes. Et avec entre 100 et 130 heures supplémentaires par mois, contre un maximum de 36 autorisé par la loi en Chine.Le New York Times a récemment enquêté sur le sujet et rappelé les deux explosions qui ont fait 4 morts et des dizaines de blessés l'an dernier dans l'usine de Chengdu où Apple sous-traite la production de coques d'"Ipad". Marylène Liebert a rédigé sa thèse de doctorat sur les conditions de travail dans cette industrie . Elle répond à notre correspondant à Pékin, Philippe Reltien :

Publicité

Écouter

42 sec

En mars, une autre organisation, la Fair Labor Association (FLA), s'était inquiétée de cette situation. Après une visite chez 3 fournisseurs d'Apple avec le consentement de l'entreprise américaine, elle avait relevé un excès d'heures supplémentaires, souvent sous-rémunérées, alors que la loi chinoise oblige à les payer au moins de 50% de plus que le salaire horaire normal.Le plus grand fournisseur d'Apple, le taïwanais Foxconn, avait alors promis de se mettre en conformité avec la législation chinoise. Un fournisseur tristement connu pour une vague de suicides en 2010 et 2011, ainsi que différents mouvements de protestation des ouvriers.Avec AFP
Les ventes de tablettes vont doubler en France cette année. Le Figaro

Publié le 26 avril dernier.

En 2012, deux fois plus de tablettes tactiles qu'en 2011. Le Monde

Projection à échelle mondiale publiée le 11 avril dernier.

L'eldorado du second écran. Le Monde

Par Olivier Dumons et Olivier Zilbertin, ce jeudi.

Génération tablette. ZDNet.fr

Ce vendredi, Pierrick Aubert explique notamment que "d'après une enquête menée par Online Publishers Association (OPA), près de la moitié des internautes américains auront une tablette d'ici le deuxième trimestre 2013."