Publicité

Théodore Roosevelt, écologiste avant-gardiste

Par
Theodore Roosevelt, 26ème président américain
Theodore Roosevelt, 26ème président américain
© AFP - The Art Archive / The Picture Desk

Présidences américaines. A la fois écologiste avant-gardiste, fin connaisseur d’art et Prix Nobel de la Paix : Theodore Roosevelt a gouverné les Etats-Unis de 1901 à 1909. De Pine Knot à Washington, portrait d’un président aussi cultivé que raffiné, dans une Amérique en pleine mutation.

Après avoir dressé le portrait de Thomas Jefferson et d'Abraham Lincoln dans les deux précédents épisodes, direction la Virginie pour une troisième escale présidentielle : rendez-vous à Pine Knot et à Washington, sur les traces de Theodore Roosevelt, vingtième-sixième président américain, qui gouverna le pays de 1901 à 1909.

Wasington's Quartet 3/4 : Théodore Roosevelt

51 min

Durée : 51'59 • La Fabrique de L'histoire, 21.10.2008 • Un documentaire d'Emmanuel Laurentin et Véronique Lamendour • Avec Paula Beazley (conservatrice à Pine Knot), Steven Levine (professeur à l'Université de Virginie), Olivier Zuns (professeur à l'Université de Virginie), Daun Van Ee (conservateur à la Bibliothèque du Congrès).

Publicité

Un écologiste avant-gardiste

Au coeur des bois, à Pyne Knot en Virginie : c’est par une visite de la maison de Theodore et Evelyn Roosevelt que débute cette balade radiophonique. Surprenante entrée en matière pour évoquer une mémoire présidentielle. Et pourtant ! Theodore Roosevelt a été le premier président américain à s'engager pour l'écologie et la préservation des ressources naturelles :

“Roosevelt a vraiment été le premier président qui pensa qu’un effort du gouvernement fédéral était vraiment nécessaire pour préserver les ressources en faveur des générations futures.” Steven Levine

Conscient de la nécessité de mettre en oeuvre un cadre pour préserver le territoire, Theodore Roosevelt créa pas moins de 150 National Forest, 5 parcs nationaux et 51 réserves ornithologiques. Paula Beazley, conservatrice à Pine Knot, établit un lien entre l'industrialisation des Etats-Unis et l'importance de la sauvegarde de la nature :

"Je pense que c’est l’industrialisation américaine qui l’a poussé à s'intéresser à la préservation de la nature et à sa protection. C’était vraiment un visionnaire car il avait beaucoup lu, et il avait tiré de ses lectures une vision globale du monde. Il avait une vision très complète des problématiques écologiques qui ne devaient émerger que cinquante ans plus tard finalement.” Paula Beazley

L'arrière de la maison des Roosevelt
L'arrière de la maison des Roosevelt
© Radio France - Véronique Lamendour

Président d’une Amérique changeante

Premier président du XXème siècle, Theodore Roosevelt est le président d'une Amérique en pleine mutation. Olivier Zuns, professeur à l'université de Virginie, évoque l'importance de l'intellectuel Herbert Crowley dans l'entourage du président, et notamment de l'ouvrage Les Promesses de la vie américaine, qui apparaît d'une certaine manière "comme le résumé du programme rooseveltien" :

"Il pensait que la transformation économique de l'Amérique était presque comme une seconde Déclaration d'Indépendance. (...) Une nouvelle démocratie pour les Etats-Unis, un moyen de se réaliser par la démocratisation de la richesse." Olivier Zuns

Face à l'industrialisation grandissante, Theodore Roosevelt a développé le "square deal" - la juste donne - pour réguler le marché américain. Il s'est également engagé pour le "common man" - l'homme du peuple - en soutenant par exemple des syndicats lors d'un mouvement de grève.

Les deux mandats de Roosevelt sont aussi marqués par une nouvelle vision de la politique étrangère. "L'Amérique prend conscience de sa position dans le monde" (Olivier Zuns) et intervient dans des conflits mondiaux, de Cuba aux Philippines en passant par l'Europe. Les négociations pour mettre fin à la guerre russo- japonaise lui vaudront le Prix Nobel de la Paix en 1906.

Un homme de la Renaissance au XXème siècle

Passionné d'ornithologie, boxeur de temps à autre, ou encore amateur d'art en contact avec les artistes et les écrivains de son époque : le documentaire regorge d'anecdotes dressant le portrait d'un président extrêmement dynamique à l'esprit naturellement curieux. Il donne à entendre la vision d'un homme aussi raffiné qu'aventurier, un président éclairé dans sillage de l'un de ses prédécesseurs, Thomas Jefferson :

“C’était un grand voyageur. Il était en Europe quand il était enfant, et il a été le premier président à monter dans un avion. Le premier à aller dans un sous-marin, le premier à conduire une automobile. Il était ouvert à toutes les expériences nouvelles finalement. Je pense donc qu’il était un homme éclairé, de par ses lectures et ses voyages, et qu’il avait grâce à cela une vision du monde plus élargie.” Paula Beazley