Publicité

Trois nouveaux dessins du Petit Prince découverts en Suisse

Par
Le Petit Prince et le renard (à gauche) et le buveur sur sa planète (à droite) sont deux des trois dessins retrouvés.
Le Petit Prince et le renard (à gauche) et le buveur sur sa planète (à droite) sont deux des trois dessins retrouvés.
© AFP - Handout / Stiftung für Kunst, Kultur und G

Trois esquisses en très bon état de la célèbre œuvre d'Antoine de Saint-Exupéry ont été retrouvées en Suisse, par hasard. Elles étaient conservées et sans doute oubliées dans une vieille maison depuis plus de trente ans.

Le Petit Prince vient encore de gagner une nouvelle vie au hasard d'une extraordinaire découverte dans une vieille maison suisse. Trois esquisses, un poème illustré d'un petit dessin et une lettre d'amour adressée à la femme de Saint-Exupéry ont été mis au jour. Ce trésor appartenait au collectionneur zurichois Bruno Stefanini, mort en décembre dernier.

En savoir plus : Il était une fois… Le Petit Prince

Le Petit Prince avec le renard, le buveur sur sa planète et le boa qui digère un éléphant

Ce sont trois dessins qui relancent le mythe de l'ouvrage de littérature le plus vendu au monde et le plus traduit après la Bible. Ces esquisses étaient stockées et sans doute oubliées dans une vieille maison du nord de la Suisse. Le Petit Prince avec le renard, le buveur sur sa planète et le boa qui digère un éléphant étaient protégés par un dossier en carton, accompagnés d'un poème illustré et d'une lettre d'amour adressée à Consuelo, la femme de Saint-Exupéry.

Publicité

Comme l'a révélé jeudi le journal local Landbote, les esquisses, qui ne sont pas datées, ont été réalisées sur du papier de la poste aérienne à l'encre de Chine et à l'aquarelle. Le tout "dans un très bon état", a raconté à l'AFP Elisabeth Grossmann, la conservatrice de la Fondation pour l'art, la culture et l'histoire de Winterthour (canton de Zürich).

Antoine de Saint-Exupéry a vécu deux ans en Suisse, de 1915 à 1917, dans un pensionnat religieux de Fribourg, et ces œuvres appartenaient à Bruno Stefanini. Ce magnat de l'immobilier et grand collectionneur les avaient acquises lors d'une vente aux enchères en 1986 à Bevaix (ouest). Il stockait dans sa maison de Winterthour des dizaines de milliers d'œuvres d'art jusqu'à sa mort en décembre dernier. C'est sa Fondation pour l'art, la culture et l'histoire qui a fait ces découvertes.

On ignore pour l'instant ce que vont devenir ces esquisses. Mais le reste des dessins originaux du Petit Prince sont conservées à la Morgan Library, à New York, et la Fondation suisse a indiqué qu'elle allait prendre contact avec la bibliothèque américaine pour les mettre au courant.

Alain Vircondelet, universitaire, écrivain et biographe spécialiste de Saint-Exupéry relativise l'intérêt de ces "documents déjà dessinés, signalés, parfois même en double dans les archives". Mais il estime que "cela peut confirmer que le récit du Petit Prince est véritablement une histoire qui relate l’histoire d’amour entre Consuelo et Antoine de Saint-Exupéry, puisque le livre a été écrit lors de leur 'retrouvailles amoureuses' à Long Island, aux Etats-Unis, l'été 42" :

"Cela peut confirmer que le récit du Petit Prince est véritablement une histoire qui relate l'histoire d'amour entre Saint-Exupéry et Consuelo"

1 min

Le dessin du boa qui digère un éléphant
Le dessin du boa qui digère un éléphant
© AFP - Handout / Stiftung für Kunst, Kultur und G

À lire : Le livre que vous offrez le plus ? "Le Petit Prince", de Saint-Exupéry

En savoir plus : Antoine de Saint-Exupéry : "Faites que le rêve dévore votre vie"