Publicité

Un parchemin biblique de plus de 2 000 ans découvert dans le désert de Judée

Par
Ces fragments de parchemins bibliques ont plus de 2000 ans et ont été retrouvés dans le désert de Judée
Ces fragments de parchemins bibliques ont plus de 2000 ans et ont été retrouvés dans le désert de Judée
© AFP - MENAHEM KAHANA

L'Autorité israélienne des antiquités annonce mardi avoir découvert des fragments d'un manuscrit biblique vieux de 2 000 ans dans le désert de Judée. Un puzzle du passé.

"Pour la première fois depuis soixante ans environ, des fouilles archéologiques ont révélé des morceaux d’un parchemin biblique". Le communiqué de l’Autorité israélienne des antiquités (AIA) publié mardi en dit long sur la découverte. C'est l'une des plus importantes depuis que les archéologues ont retrouvé les manuscrits de la Mer Morte. Ces morceaux, mesurant entre un millimètre et la taille d'un timbre, ont été retrouvés lors de fouilles dans le désert de Judée, entre le Sud d'Israël et la Cisjordanie, dans une caverne de la réserve naturelle de Nahal Hever.   

Écrits en grec, ces morceaux de parchemins bibliques ont permis, selon les chercheurs israéliens, de reconstituer des passages des livres de Zacharie et de Nahum, issus du livre des douze petits prophètes de la Bible. Les fouilles ont également mis au jour des pièces rares qui remontent à la révolte juive de Bar Kokhba contre les Romains (132-136 après J.-C.) ainsi qu'un squelette d’enfant momifié vieux de 6 000 ans et un panier datant de 10 500 ans, probablement le plus vieux du monde, selon l'AIA.

Publicité

Selon le New York Times, les experts ont réussi à reconstruire 11 lignes de texte de Zacharie, y compris les versets : 

Voici ce que vous devez faire : dites la vérité les uns aux autres, rendez la justice vraie et parfaite dans vos portes. Et n'inventez pas le mal les uns contre les autres, et n'aimez pas le parjure, parce que ce sont toutes des choses que je déteste - déclare le Seigneur. 

Oren Ableman, membre de l'équipe de l'Autorité des antiquités qui a conservé et étudié les nouveaux fragments, a décrit les artefacts comme "une autre petite pièce du puzzle du passé".

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Opération contre le pillage du patrimoine 

Pour parvenir à retrouver ces trésors historiques, toutes les méthodes ont été utilisées par les archéologues : survols à l’aide de drones, descentes en rappel, escalades de rochers. "L'équipe a fait preuve d'un courage et d'un dévouement exceptionnels, descendant en rappel dans des grottes situées entre le ciel et la terre", raconte Israel Hasson, directeur de l'Autorité israélienne des antiquités. Il explique que les fouilles dans les grottes consistent à "creuser et tamiser, à supporter une poussière épaisse et suffocante", mais le retour à la surface ne peut pas être plus beau puisque les chercheurs "remontent avec des cadeaux d'une valeur incommensurable pour l'humanité".

Les archéologues sortent un panier découvert dans une cavité rocheuse reculée
Les archéologues sortent un panier découvert dans une cavité rocheuse reculée
© AFP - YANIV BERMAN / ISRAELI ANTIQUITIES AUTHORITY

Ces découvertes s’inscrivent dans le cadre d’une opération nationale, commencée en 2017, visant à lutter contre le pillage du patrimoine. Les cavités rocheuses reculées de cette zone sont en effet devenues la cible principale des voleurs d’antiquités depuis la découverte des manuscrits de la Mer Morte, au siècle dernier. Le désert aride de Judée fournit de bonnes conditions pour préserver ces trésors qui n'auraient sinon pas résisté à l'épreuve du temps dans un environnement plus humide.