« Un voyage dans une autre Europe », une exposition de Monika Bulaj

Publicité

« Un voyage dans une autre Europe », une exposition de Monika Bulaj

Par

__________________________________ > dossier : le festival Étonnants Voyageurs 2012

Monika Bulaj
Monika Bulaj
© Radio France

Monika Bulaj, photographe polonaise, se passionne pour les frontières, les marges, les limites. Suivant les tracés géographiques et sociétaux, elle photographie les minorités, les exclus, les migrants en Asie, en Afrique et en Europe.

Publicité

Au festival d’Étonnants Voyageurs, elle vient présenter son exposition Les Gens de Dieu, un voyage dans une autre Europe . C’est une toute petite partie de l’ensemble de son travail sur les minorités des bords orientaux de l’Union Européenne.

Monika Bulaj a commencé son travail de recherche sur les populations de l’Europe orientale depuis très longtemps. Difficile pour elle d’expliquer cette passion : « c’est ma mission ».

Les périples de Monika Bulaj s’étendent de l’océan Arctique à la mer Noire à la recherche de l’âme de l’Europe depuis de nombreuses années. La photographe a passé quinze ans de recherche sur une toute petite minorité en Pologne à la frontière sud, sud-est. Monika Bulaj s’en étonne mais aujourd’hui il est possible de parcourir l’ensemble du territoire que cette communauté occupe, en moins de deux heures de route.

Monika Bulaj, 15 ans

1 min

L’héritage hébraïque en Pologne

Avec cette conviction, elle est retournée travailler sur la question hébraïque en Pologne. Elle est revenue à ses origines, au village de son grand-père pour écouter ce monde qui a influencé la culture, la littérature, la philosophie et la poésie polonaises. « La sensibilité polonaise est hébraïque » dit-elle.

Mais elle regrette que le peuple polonais ne soit pas capable d’assimiler cette richesse de manière consciente. Elle constate que son pays a eu peur de l’héritage byzantin et juif, c’est l’une des conséquences de la guerre.

Monika Bulaj, après la guerre

1 min

1
1

© Monika Bulaj

A la lisière de l’Europe

Monika Bulaj part à la rencontre des peuples qui vivent à la frontière, sur les terres de passage, d’errance. Elle veut témoigner de leurs coutumes, de leurs traditions et de leurs croyances qui sont en train de se perdre. La frontière, c’est aussi le lieu de tous les mélanges et de toutes les influences.

Monika Bulaj, la frontière

2 min

En fait, près des frontières géographiques, beaucoup de frontières invisibles apparaissent. Mais pour la photographe Monika Bulaj, c’est surtout le lieu du cœur vital de l’Europe, c’est un paradigme de cultures mélangées.

Des extraits du récit de voyage sont en ligne sur le site de la photographe (format pdf).*> * Retour sur tous les reportages du festival d'Étonnants Voyageurs 2012