Publicité

Une nouvelle cartographie relativise les déserts médicaux

Par
Des déserts médicaux?
Des déserts médicaux?
© AFP - GARO / Phanie

Carte. Existe-t-il vraiment des déserts médicaux ? Un constat nuancé par une nouvelle méthode cartographique, le cartogramme.

Le gouvernement a présenté ce vendredi un plan pour favoriser l'accès aux soins et lutter contre les déserts médicaux. La ministre de la Santé Agnès Buzyn et le Premier ministre Edouard Philippe ont expliqué vouloir "faciliter" les initiatives locales et "les organisations innovantes" dans chaque territoire - et notamment développer les maisons de santé. Objectif : "garantir un égal accès aux soins" partout en France.

Jusqu'à quel point la répartition actuelle des médecins sur le territoire est-elle inégale ? Il ne s'agit pas tant de savoir s'il existe des déserts médicaux, que de savoir s'ils sont situés dans des zones elles-mêmes déjà désertes. Le diagnostic diffère selon les manière de cartographier le territoire. Contrairement aux traditionnelles cartes euclidiennes, la méthode des cartogrammes représente le territoire en fonction de la population. En regardant la France avec cette grammaire cartographique, le laboratoire Chôros, dirigé par le géographe Jacques Lévy au sein de l'Ecole polytechnique de Lausanne, fait apparaître une réalité différente de celle véhiculée par nos idées reçues :

Publicité
Le nombre de médecins par km et par proportion d'habitants
Le nombre de médecins par km et par proportion d'habitants
© Radio France - Laboratoire Chôros, Camille Renard

En regardant la carte euclidienne, à gauche, qui représente le territoire dans ses limites géographiques, il paraît évident, par le contraste entre les zones blanches et les zones brunes, que l'installation de médecins généralistes fait défaut sur de larges surfaces du territoire : Drôme ou Ardèche par exemple. La structure médicale semble fragilisée.

La carte en cartogrammes, ou en proportion de la population, à droite, relativise cette idée reçue qu'il existe des déserts médicaux : l'emplacement des médecins généralistes apparaît très homogène en proportion de la population. Les points bruns apparaissent de façon continue sur l'image, sans zones complètement blanches, ni complètement brunes, contrairement à la carte euclidienne. En effet, la démographie n'est pas figée, et il est erroné de regarder l'évolution du réseau de soins avec une grille de lecture formatée par les cartes euclidiennes.

Certaines petites communes hors zone urbaine ont une densité de médecins généralistes trois fois plus importante qu'à Paris. Les médecins de campagne ont rejoint des communes démographiquement plus importantes au sein même des zones les moins denses. Pour un Parisien, le problème de l'accessibilité ne se mesure pas en temps de transport, mais en disponibilité de médecin référent et conventionné, ce qui constitue un problème majeur.

Jean-Nicolas Fauchille, urbaniste au laboratoire Chôros, résume ainsi le principal problème de l'accessibilité aux soins :

Les problèmes d'accessibilité, dans les grandes villes, sont au moins aussi importants que les questions d'accès, en termes d'espace-temps, dans les zones rurales.

5 min

Certes, la distance pour accéder au cabinet médical s'est rallongée pour une partie des Français. Mais la qualité globale du système de soins n'est pas forcément dégradée pour autant, même en rase campagne, grâce à un réseau de soins plus efficace. Des établissements de plus grande taille sont apparus, alors que fermaient des structures plus petites. Dans de nombreux cas, des spécialistes ou des établissements de soins se trouvent désormais à côté des médecins généralistes, ce qui favorise une meilleure prise en charge du patient.

D'autre part, l'installation des médecins généralistes correspond aux mouvements de la population. Libres de choisir leur lieu d'activité, ils se sont progressivement, et naturellement, installés vers des espaces à densité de population plus forte.

4 min

Retrouvez ces cartes, et de nombreuses autres, commentées et analysées, dans l'Atlas politique de la France, publié aux éditions Autrement.