Une "présidence à deux voix" : Trump doit faire face à la rébellion d'une partie de son administration

Publicité

Une "présidence à deux voix" : Trump doit faire face à la rébellion d'une partie de son administration

Par
Un collaborateur de Donald Trump affirme, dans une tribune, être entré "en résistance" contre le président américain provocant ainsi sa fureur.
Un collaborateur de Donald Trump affirme, dans une tribune, être entré "en résistance" contre le président américain provocant ainsi sa fureur.
© Getty - Mark Wilson

Au lendemain de la parution du livre du journaliste Bob Woodward, un membre de haut rang de l’administration de la Maison Blanche s’en prend publiquement – bien qu’anonymement – à Donald Trump.

C'est un véritable coup de tonnerre qui s'est abattu hier sur la Maison Blanche, après la publication par le New York Times d'une virulente tribune anonyme s'en prenant à Donald Trump.

Les critiques à l’égard du Président des Etats-Unis sont brutales, claires et nombreuses : sont en cause l’ "amoralité" du chef d’Etat, son style "impétueux", "mesquin" et "inefficace", son comportement "inconstant", et ses impulsions "antidémocratiques". Une voix de plus qui s'ajoute au concert de celles s'élevant contre Trump depuis le début de son mandat, en janvier 2017.

Publicité
Revue de presse internationale
5 min

Ces accusations sont ici d’autant plus violentes qu’elles proviennent directement d’un collaborateur de Donald Trump. Sur Twitter, ce dernier parle d’ailleurs de "trahison"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Du reste, le vilipendeur anonyme assume parfaitement le caractère menaçant de son témoignage : il se fait le porte-parole d’un mouvement plus large qu’il considère comme une "mise à l'épreuve" inédite dans l’histoire des présidences américaines.

Le Président Trump fait face à une mise à l'épreuve de sa présidence qu’aucun chef d’Etat américain moderne n’a jamais eu à affronter. 

A l’en croire, un véritable mouvement de résistance interne s’est organisé au sein de la Maison Blanche. Il va ainsi jusqu’à évoquer une "présidence à deux voix". Sur divers sujets, comme par exemple l’affaire de l’espionnage russe au Royaume-Uni, ou de manière plus générale la politique étrangère américaine, de nombreux membres de l’administration présidentielle prendraient en effet position contre Donald Trump, et oeuvreraient discrètement pour aller à l’encontre de ses décisions.  

Ce mouvement aurait donc déjà pris une certaine ampleur, et l’auteur anonyme de cet essai assume un ton solennel. Il présente la situation de son pays comme grave, et prend à parti l’ensemble de ses concitoyens :

Le problème le plus important n’est pas ce que M. Trump a fait au statut présidentiel, mais plutôt ce que nous, en tant que nation, l’avons autorisé à nous faire.

Il appelle ainsi à un élargissement de l’élan de résistance, qu’il souhaite voir relayé et renforcé par la société civile : "Il existe une résistance silencieuse au sein de l’administration, de la part de personnes choisissant de placer les intérêts du pays au-dessus de tout. Mais ce seront les citoyens qui feront la vraie différence."