Publicité

Valentina Terechkova, première femme dans l'espace

Par
Valentina Tereshkova
Valentina Tereshkova
© AFP - Ria Novosti / Sputnik

1963 . Valentina Terechkova s’est envolée dans l’espace en 1963, seulement deux ans après Youri Gagarine (1961), et avant Neil Armstrong et Buzz Aldrin (1969). L'histoire n'a pourtant pas retenu son nom. Portrait d'une pionnière de la conquête spatiale.

C'est une pionnière de la conquête spatiale. Valentina Terechkova est non seulement la première femme à être allée dans l'espace. Elle reste, aujourd'hui encore, la seule femme à avoir effectué un vol solitaire en orbite. Son nom, pourtant, ne s'est pas véritablement inscrit dans l'histoire. Les mémoires ont plutôt retenu le nom de Youri Gagarine, premier homme à aller dans l'espace en 1961, ou encore ceux de Neil Armstrong et Buzz Aldrine, qui furent les premiers astronautes à poser le pied sur la lune en 1969. 

Une cosmonaute au pays des soviets 

Grâce aux archives radiophoniques, nous pouvons entendre la retransmission et la traduction des premiers mots de Valentina Terechkova en orbite. C'était sur les ondes de la Radio-Télédiffusion Française le 16 juin 1963, le jour du décollage. La cosmonaute évoquait alors son homologue Valeri Bykovski qui avait décollé de Baïkonour deux jours plus tôt, à bord de la mission Vostok 5 : 

Publicité

Nous avons commencé avec Bykovski notre vol cosmique jumelé. Une liaison sûre par radio a été établi entre nos vaisseaux cosmiques. Nous naviguons à une distance rapprochée. Tous les systèmes de nos vaisseaux fonctionnent normalement. Nous nous portons bien. 

Les deux vols (Vostok 5 et 6) faisaient en effet partie d'une mission pensée conjointement par le programme spatial russe. Suivaient ensuite les mots de Nikita Khrouchtchev, Premier secrétaire du Paris communiste de l'Union soviétique en 1963 : 

On vous appelle "Mouette", mais permettez-moi de vous appeler Valia, Valentina. Je suis très heureux, et je suis fier, paternellement, qu'une fille de chez nous, une jeune fille du pays des soviets soit la première à voler dans l'espace en possession des moyens techniques les plus perfectionnés.

1ères paroles de Valentina Terechkova, en direct de Vostok 6

1 min

(Durée : 1'04)

En plein contexte de Guerre Froide entre les Etats-Unis et l'URSS, la conquête spatiale est en enjeu éminemment politique. Haute technologie et parité : c'est le visage que l'Union Société souhaite affirmer sur la scène internationale. C'est pourquoi, rapidement après le retour de Youri Gagarine sur terre, l'Union Soviétique envisage d'envoyer une femme dans l'espace. 

Valentina Terechkova travaille dans l'industrie textile et n'a que dix-huit ans lorsqu'elle est sélectionnée parmi 400 femmes pour l'entrainement spatial coordonné par Youri Gagarine. A l'issue de cette préparation aussi physique que psychique, elle s'envole dans l'espace. Entre le 16 et le 18 juin 1963, elle effectue 48 orbites autour de la Terre en 70 heures et 41 minutes.

Quelques péripéties ont marqué son voyage de 1963, comme celle-ci : dans son nécessaire de voyage, il y avait bien des provisions, du dentifrice, mais pas de brosse à dent. Autre épisode, nettement moins dérisoire : elle a en effet failli ne jamais revenir sur Terre, car son vaisseau avait un dysfonctionnement grave. Une anecdote longtemps gardée secrète, à la demande du gouvernement, pour ne pas entacher le prestige de la conquête spatiale russe. En 2011, le secret est levé, elle en parlait alors à l'occasion d'une interview filmée : 

Je dois dire que mon vaisseau spatial avait un défaut sur un système automatique. Pendant la phase de freinage, le vaisseau était orienté non pas pour la descente mais pour la montée. Son orbite remontait. Du coup, j'aurais pu ne pas revenir. 

Grâce aux instructions transmises depuis la Terre, Valentina Terechkova a pu modifier les réglages et atterrir comme prévu en Sibérie.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La conquête spatiale, une affaire de femmes ? 

Le 17 juin 1963, un journaliste réalisait un micro-trottoir dans les rues parisiennes pour recueillir l'avis des parisiens et parisiennes sur cet exploit spatial russe : 

Certaines se réjouissaient de voir les femmes accomplir les mêmes exploits que les hommes, tandis que d'autres pensaient que ce n'était pas la place des femmes. Un autre encore déplorait que ce ne soit pas une une spationaute française. Et il faudra attendre... 1996, soit trente-trois ans plus tard, pour que Claudie Haigneré aille dans l'espace. Au micro de Lydia Ben Ytzhak le 31 décembre 2013 pour l'émission "A voix nue", la spationaute française racontait ses débuts dans la l'aérospatiale :  

Du côté de l'histoire de la conquête soviétique spatiale, l'histoire dit également que Valentina Terechkova n'aura plus d'autres occasions de repartir dans l'espace. Elle deviendra ensuite ingénieure en aéronautique, puis major-général de l'armée de l'air avant de mener une carrière politique au sein de Comité Central du Parti Communiste. En 1982, son homologue Svetlana Savitskaïa sera la première cosmonaute à sortir de son vaisseau pour aller dans l'espace. Un an plus tard, en 1983, Sally Ride sera la première américaine à aller dans l'espace. 

Archives INA - Radio France