Publicité

Violette Leduc : "Les femmes meurent souvent à petit feu du bon équilibre des hommes"

Par
Violette Leduc :pionnière de l’autofiction et féministe
Violette Leduc :pionnière de l’autofiction et féministe
© Getty - Arman Zhenikeyev

Pionnière de l’autofiction, Violette Leduc fut une féministe. Elle a su dire les pièges et les faux-semblants dont étaient victimes les femmes de son temps. Succès tardif et éphémère en dépit d’une "sincérité intrépide" qui, d’après Simone de Beauvoir, a été sa marque de fabrique.

Quand j'ai lu Colette, j'ai aimé sa langue très savante, sa puissance d'évocation, mais je la trouvais bien timide du point de vue érotique. Je me disais, bien avant de commencer à écrire, j'aimerais en dire plus qu'elle. Parce que les femmes n'arrivent pas à se libérer de l'érotisme, même celles qui écrivent. "L'Affamée", Violette Leduc

La littérature peut-elle jamais dépasser la vie ? C’est la question qui habite en filigrane l’œuvre de Violette Leduc, qui prouve que la littérature peut "apporter un étayage à une vie en mal de signification".

Publicité

Écrire c'est lutter, c'était gagner ma vie comme les croyants gagnent leur paradis.

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une conférence enregistrée en 2014.

Céline Curiol, écrivaine.