Publicité

Zabou Breitman en équilibre au dessus de la folie

Par
Logiqueimperturbabledufou
Logiqueimperturbabledufou
- Vincent Bérenger / Le Liberté - Toulon

Incursion dans le festival OFF avec « Logiqueimperturbabledufou », un spectacle signé par Zabou Breitman au théâtre des Halles. Un titre étrange pour une représentation loufoque dont toute l’action se déroule dans un asile psychiatrique.

L'avis de Joëlle Gayot sur "Logiqueimperturbabledufou" de Zabou Breitman

1 min

Qu’est-ce que la folie ? Si l’on devait ressortir de cette représentation avec une seule question en tête , ce serait celle ci. Et la réponse n’est pas si évidente. Qui sont les fous ? Ceux qu’on soigne à coups de médicaments ou ceux qui injectent des sédatifs dans le corps de leurs patients ? Zabou Breitman dirige quatre jeunes comédiens. Tous sont absolument formidables. Mieux que ça même, ils sont prodigieux d’inventivité et de drôlerie. Ils passent de rôle en rôle tout au long d’une traversée menée tambour battant dans les coulisses d’un hôpital psychiatrique. Tantôt infirmiers ou docteurs tantôt malades à la dérive, ils changent de peau en permanence.

Zabou, un talent de portraitiste

Etrange tourbillon que cette représentation qui démarre par une scène bouleversante où une jeune femme refuse les soins et se recroqueville sur son lit pour se poursuivre par d’autres séquences, de plus en plus loufoques, qui verront notamment les quatre acteurs chaussés d’oreilles de lapin danser la gigue au milieu de la nuit. Les scènes s’enchainent à vitesse grand v, avec toujours, de la part de Zabou Breitman, un sens aigu de l’image qui déroute et fait rire quand elle ne fait pas pleurer. Avec toujours cette intuition aiguë qu’elle a de la phrase qui fait mouche. Ce talent du portraitiste qui sait saisir à la volée les contours essentiels d’une silhouette passant au loin. Ce plateau nu, elle en fait une caverne d’ali baba où il suffit d’un lit d’hôpital pour que tout un asile se dresse devant nous. D’une lumière blafarde pour qu’on imagine l’angoisse de ceux qui vivent ici. D’une musique entrainante pour que soudain on retrouve le sourire. Si l'on s demandait si Zabou Breitman a du génie, la réponse, cette fois, serait sans aucune hésitation : C’est oui.

Publicité
À réécouter : Héroïnes de scène
54 min