Publicité

Zimbabwe : l'ancien président Robert Mugabe est mort

Par
Robert Mugabe en septembre 2015 à l'Assemblée générale des Nations unies
Robert Mugabe en septembre 2015 à l'Assemblée générale des Nations unies
© Getty - Spencer Platt

Robert Mugabe est décédé à 95 ans. Il a dirigé le Zimbabwe pendant 37 ans avant d'être poussé à la démission en 2017. Père fondateur du pays pour les uns. Despote pour les autres. Jusqu'à en faire une caricature de ce népotisme souvent associé au continent africain.

Le Président du Zimbabwe Emmerson Mnangagwa l'annonce sur Twitter, préférant saluer "une icône de la libération" en 1980 : Robert Mugabe est mort, à l'âge de 95 ans. Celui qui a régné sans partage pendant 37 ans sur ce pays enclavé entre la Zambie, le Mozambique, le Botswana et l'Afrique du Sud, et grand comme les 2/3 de la France, avait été évincé du pouvoir en novembre 2017. Depuis, le "Vieux Lion" vivait reclu dans son immense propriété de Harare.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Un ancien héros de l'indépendance devenu despote

Robert Mugabe n'a pas toujours été un dictateur. Après des études d'économie en Afrique du Sud et au Ghana, il rentre en 1960 en Rhodésie du Sud, l'ancien nom du Zimbabwe, pour fonder un parti politique. Le "camarade Bob" est l'un des meneurs de la guerre de Libération contre le régime raciste de Ian Smith. Ce dernier lui fera payer cher son engagement : Mugabe passera onze ans en prison.

Publicité

En 1980, à l'indépendance de son pays, Robert Mugabe devient naturellement Premier ministre, puis, sept ans plus tard, Président. Il instaure la gratuité de l'école et met en place un système de Sécurité sociale. Le Zimbabwe est alors cité en exemple, Mugabe sera même anobli par Elizabeth II.

Dans les années 2000, Robert Mugabe lance un programme d'accaparement des terres des fermiers blancs. La violence se déchaîne, les campagnes se paupérisent. L'économie du pays, grenier à céréales de l'Afrique australe, ne s'en remettra pas. 

"La réforme agraire au début des années 2000 a coupé le Zimbabwe et son Président de certains pays et dirigeants occidentaux." Analyse de Victor Magnani, de l'IFRI, spécialiste du Zimbabwe

1 min

Sourd aux critiques, Mugabe s'accroche au pouvoir. Il est réélu systématiquement jusqu'en 2017, où lâché par l'armée, il démissionne. Non sans avoir essayé de placer sa femme Grace, de quarante ans sa cadette.

Son départ, après 37 ans de règne, avait suscité des scènes de liesse dans un pays qu'il a largement contribué à ruiner.

© Visactu
15 min
40 min
 Infographie publiée le 23 novembre 2017
Infographie publiée le 23 novembre 2017
© Visactu