Antoine Diers, directeur adjoint de la stratégie de campagne du candidat à la présidentielle Éric Zemmour, le 14 juillet 2022 sur franceinfo. - FRANCEINFO / RADIO FRANCE
Antoine Diers, directeur adjoint de la stratégie de campagne du candidat à la présidentielle Éric Zemmour, le 14 juillet 2022 sur franceinfo. - FRANCEINFO / RADIO FRANCE
Antoine Diers, directeur adjoint de la stratégie de campagne du candidat à la présidentielle Éric Zemmour, le 14 juillet 2022 sur franceinfo. - FRANCEINFO / RADIO FRANCE
Publicité
Résumé

"Face à Éric Zemmour, tous les coups sont permis, et nous, on dit stop", a déclaré sur franceinfo Antoine Diers, directeur adjoint de la stratégie de campagne du candidat à la présidentielle Éric Zemmour.

En savoir plus

"Est-ce que l'on peut avoir un peu de respect et de dignité dans cette campagne", a demandé lundi 14 février sur franceinfo Antoine Diers, porte-parole du parti Reconquête!, directeur adjoint de la stratégie de campagne du candidat à la présidentielle Éric Zemmour, [après les propos tenus par Yannick Jadot](politique/eric-zemmour) dimanche. "Face à Éric Zemmour, les gens se croient autorisés à tout, y compris au pire", dénonce Antoine Diers. Selon lui, "c'est Yannick Jadot qui fait de l'antisémitisme contre Éric Zemmour."

Le porte-parole du parti Reconquête! assure qu'Éric Zemmour "n'est pas un provocateur". La France "fait face à des défis immenses, à une immigration incontrôlée, sans assimilation". Le candidat "utilise des mots durs, parce que la situation est dure" et entend "nous construire un avenir", explique Antoine Diers. "Il veut que nous puissions continuer à vivre en France comme nous avons toujours vécu, dans la liberté, dans les valeurs partagées, dans une communauté nationale, qui vivent ensemble."

Publicité

"On dit à Yannick Jadot de retrouver ses nerfs"

Pour Antoine Diers, "la violence, elle est en face. Face à Éric Zemmour, tous les coups sont permis. Et nous, on dit stop. On dit à Yannick Jadot de retrouver ses nerfs. On dit à Marine Le Pen de se calmer, d'arrêter de dire n'importe quoi et de faire des propositions."

"Éric Zemmour est très clair sur l'avenir qu'il veut construire. Les autres, à défaut de bons résultats, de bonne dynamique, se mettent à taper sur Zemmour. Il faut qu'on arrête."

Dimanche sur Radio J, Yannick Jadot, a estimé qu'Éric Zemmour "fait le juif de service pour les antisémites". Le candidat de droite "porte des pulsions de mort" et "essaye de réconcilier une partie de la France avec l'Algérie française, avec Pétain, avec l'antisémitisme", a ajouté le candidat écologiste.

Références

L'équipe

 ©
©