Louis Aliot, maire RN de Perpignan, lors du meeting de Marine Le Pen à Reims, le 5 février 2022. - ALBERT CARA / ANADOLU AGENCY VIA AFP
Louis Aliot, maire RN de Perpignan, lors du meeting de Marine Le Pen à Reims, le 5 février 2022. - ALBERT CARA / ANADOLU AGENCY VIA AFP
Louis Aliot, maire RN de Perpignan, lors du meeting de Marine Le Pen à Reims, le 5 février 2022. - ALBERT CARA / ANADOLU AGENCY VIA AFP
Publicité
Résumé

Pour le maire RN de Perpignan Louis Aliot, "dans cette crise-là, c'est le dialogue qui viendra à bout des armes". Et il affirme que "la période est tellement sensible et violente qu'il vaut mieux ne pas raconter n'importe quoi".

En savoir plus

"Un certain nombre de ministres se sont crus autorisés à ramener leur science, à pointer du doigt le gouvernement russe, mais aussi le peuple russe. Je pense que la période est tellement sensible que tout le monde ferait bien d'être dans la retenue", dénonce sur franceinfo mercredi 2 mars Louis Aliot, maire RN de Perpignan et soutien de Marine Le Pen.

Il réagit aux propos de Bruno Le Maire plus tôt cette semaine sur franceinfo affirmant vouloir faire une "guerre économique et financière à la Russie". "Dans cette crise-là, c'est le dialogue qui viendra à bout des armes", assure Louis Aliot.

Publicité

"Monsieur Le Drian avait eu des mots équivoques sur l'arme nucléaire", rappelle également Louis Aliot. "La période est tellement sensible et violente qu'il vaut mieux ne pas raconter n'importe quoi", continue-t-il.

"Il faut une forme de protection des Français en Ukraine, regarder comment on peut faire pour les rapatrier. Et puis en Russie il y a une forte communauté française mais aussi beaucoup d'entreprises françaises, il faut regarder cela de très près en lançant des appels au dialogue et à la retenue", explique Louis Aliot.

"Evidemment, on condamne cette agression par la Russie de la souveraineté de l'Ukraine, et il faut tout mettre en oeuvre pour accueillir les gens qui fuient l'Ukraine et permettre demain dans les meilleures conditions de négocier avec les autorités autour de la table pour un retour de la paix", assure Louis Aliot

Références

L'équipe

 ©
©