François Ruffin, député LFI de la Somme, était jeudi 4 août l’invité du 8h30 franceinfo.  - FRANCEINFO / RADIOFRANCE
François Ruffin, député LFI de la Somme, était jeudi 4 août l’invité du 8h30 franceinfo.  - FRANCEINFO / RADIOFRANCE
François Ruffin, député LFI de la Somme, était jeudi 4 août l’invité du 8h30 franceinfo.  - FRANCEINFO / RADIOFRANCE
Publicité
Résumé

Le député La France insoumise de la Somme était l'invité du "8h30 franceinfo" le jeudi 4 août.

En savoir plus

"C'est une injustice majeure" qu'il n'y ait pas de taxe sur les superprofits, a déclaré ce jeudi 4 août François Ruffin, député LFI de la Somme, invité du "8h30 franceinfo" . Il pointe notamment les profits de Total "qui ne paye pas des impôts sur les sociétés en France".

Des profits "scandaleux"

"On a des maxi profits de Total, y compris au deuxième trimestre puisqu'on est à dix milliards sur les six premiers mois, et que décide de faire le gouvernement ? Rien. Zéro taxe sur les méga profits". Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a dénoncé la "cupidité" des grandes entreprises pétrolières et gazières qui réalisent des profits "scandaleux" sur "le dos des plus pauvres" grâce à la crise provoquée par la guerre en Ukraine, appelant les gouvernements à les taxer. "Voilà ce qu'on ne fait pas à France", a déclaré François Ruffin.

Publicité

Le taux d'imposition des TPE-PME est de "15% à 24%", a affirmé le député de la Somme. "Là on est à 0% sur Total. On est dans une espèce de délire, c’est gros comme une vache au milieu du couloir."

"Mesures cosmétiques"

François Ruffin espérait "qu’il y aurait au moins des mesures cosmétiques" contre Total. "L’injustice est tellement criante. Mais même ça ils ne le font pas !", s’indigne-t-il. "Si on dit que l’on célèbre la valeur travail, on doit pouvoir vivre de son salaire."

Les mesures prises "ne sont pas à la hauteur des enjeux. Les cinq premières fortunes ont triplé sous Macron et on ne va pas y toucher", a déclaré l'insoumis. Le taux de marge des entreprises n’a jamais été aussi élevé dans notre pays. Depuis 40 ans on procède à de la modération salariale."

"Les cinq premières fortunes ont triplé sous Macron."

"On propose une taxation sur les transactions financières", a rappelé le parlementaire, favorable à une taxe au niveau mondial. "On doit être une force d’entraînement. Quand Total, Amazon ne payent pas d’impôts, est-ce qu’on doit continuer à les caresser dans le sens du poil ?" Une loi contre l'optimisation fiscale "devrait être une priorité aujourd'hui.Total, Amazon, Stellantis, ont besoin de faire du fric ici et ils resteront ici."

François Ruffin répondait aux questions de Jean-François Achilli et Céline Asselot. Retrouvez l'intégralité de l'interview.

Références

L'équipe

Myriam Encaoua
Production
Salhia Brakhlia
Production
Ersin Leibowitch
Production
Marc Fauvelle
Marc Fauvelle
Marc Fauvelle
Production