Théo Curin en compagnie de Tony Estanguet, le président du Comité d'organisation des Jeux olympiques de Paris 2024.
Théo Curin en compagnie de Tony Estanguet, le président du Comité d'organisation des Jeux olympiques de Paris 2024. - FABRICE RIGOBERT / RADIO FRANCE
Théo Curin en compagnie de Tony Estanguet, le président du Comité d'organisation des Jeux olympiques de Paris 2024. - FABRICE RIGOBERT / RADIO FRANCE
Théo Curin en compagnie de Tony Estanguet, le président du Comité d'organisation des Jeux olympiques de Paris 2024. - FABRICE RIGOBERT / RADIO FRANCE
Publicité

Cette semaine, Théo Curin dialogue avec Tony Estanguet, le président du Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.

Le nageur paralympique Théo Curin, médaillé d'argent aux championnats du monde de natation handisport en 2017, nous plonge dans la préparation des Jeux de Paris. Avec lui, nous parcourons les coulisses des JO 2024.

Il est allé cette semaine à la rencontre de Tony Estanguet, le président du Cojo, le Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de 2024. Celui qui fut triple Champion d’Europe, triple champion du monde et triple champion olympique de canoë slalom, a endossé un nouveau costume, celui de patron des Jeux de Paris.

Publicité

Un cap est en train d'être franchi

"J'avais terriblement envie de retrouver un challenge passionnant, excitant et difficile explique Tony Estanguet_. Il m'a fallu, comme quand j'étais athlète, faire preuve d'humilité, beaucoup travailler et bien m'entourer. C'est un rêve, après avoir gagné les Jeux, de pouvoir les organiser."_

Le Cojo vient de passer un cap. Après avoir travaillé sur les stratégies, l'ambition du projet et le respect des budgets, il entre maintenant dans une phase de mise en oeuvre du projet : définir les problèmes de transports, les enjeux de sécurité, la restauration. "On va dévoiler la mascotte, lancer la billeterie, préparer les volontaires et choisir le trajet de la flamme olympique (60 départements se sont portés volontaires)" précise encore Tony Estanguet.

L'équipe

Fabrice Rigobert
Journaliste