<em>"B Girl Carlotta"</em> (comme on appelle les athlètes de ce sport), la numéro un française de Break Dance, Carlotta Dudek, en plein entrainement à l'Insep de Vincennes.
<em>"B Girl Carlotta"</em> (comme on appelle les athlètes de ce sport), la numéro un française de Break Dance, Carlotta Dudek, en plein entrainement à l'Insep de Vincennes. - FABRICE RIGOBERT / RADIO FRANCE
<em>"B Girl Carlotta"</em> (comme on appelle les athlètes de ce sport), la numéro un française de Break Dance, Carlotta Dudek, en plein entrainement à l'Insep de Vincennes. - FABRICE RIGOBERT / RADIO FRANCE
<em>"B Girl Carlotta"</em> (comme on appelle les athlètes de ce sport), la numéro un française de Break Dance, Carlotta Dudek, en plein entrainement à l'Insep de Vincennes. - FABRICE RIGOBERT / RADIO FRANCE
Publicité

Le Break Dance, cette danse sur du hip hop, devient pour la première fois une discipline olympique.

Théo Curin, vice-champion du monde de para-natation, poursuit sa visite de l'Insep (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance). Il y rencontre aujourd'hui Carlotta Dudek, meilleure française de Break Dance, alors que cette discipline va devenir olympique pour la première fois aux Jeux de Paris 2024.

Carlotta est la meilleure française de ce sport inédit, qui marie la grâce de la danse et la puissance de l'athlétisme. "L'Insep est mon nouveau pôle d'entrainement, avec l'équipe de Break, on est six au total, avec trois partenaires d'entrainement. Être considérée comme une athlète et avoir un vrai statut nous aide énormément. Cela me permet en particulier de pouvoir concilier mon sport avec mes études."

Publicité

L'arrivée du Break aux Jeux de Paris 2024 donne une nouvelle visibilité à ce sport et permet d'attirer des sponsors pour les jeunes qui y sacrifient une partie de leur vie. Par exemple, Carlotta a découvert la discipline à l'âge de 6 ans, et elle y associe depuis toujours la natation ou l'athlétisme.

Une grande part d'improvisation

"C'est une discipline unique, explique-t-elle à Théo. C'est un grand moyen de pouvoir s'exprimer par la danse, mettre en avant sa personnalité et sa singularité. Et puis c'est excessivement technique, du fait que c'est une danse qui se pratique surtout au sol, avec beaucoup de mouvements acrobatiques."

Pour Carlotta, double émotion puisque ce sera une première aux Jeux, et ce sera dans son pays, en France. Les performances auront lieu place de la Concorde. La jeune fille sait déjà qu'elle improvisera une grande partie de sa prestation, en fonction de la musique que lui proposera le DJ. L'impro fait d'ailleurs partie de la note des jurés.

L'équipe