L'épidémie de grippe, inhabituellement tardive, touche toutes les régions de France hexagonale.   - FOTOMASCHINIST / MAXPPP
L'épidémie de grippe, inhabituellement tardive, touche toutes les régions de France hexagonale.   - FOTOMASCHINIST / MAXPPP
L'épidémie de grippe, inhabituellement tardive, touche toutes les régions de France hexagonale.   - FOTOMASCHINIST / MAXPPP
Publicité
Résumé

L'incidence des consultations chez le médecin pour des syndromes grippaux a bondi de 95% en une semaine, selon Santé publique France.

En savoir plus

Vous avez peut-être a été surpris ces derniers jours de ressentir tous les symptômes du Covid-19 mais d'être négatif. Vous avez probablement la grippe qui fait un retour surprise. Toutes les tranches d'âge, toutes les régions sont concernées. Seule la Corse échappe à cette épidémie tardive.

Habituellement, le pic de l'épidémie de grippe survient plutôt en février. Comme pour le Covid-19, cela s'explique en partie par le relâchement des gestes barrières depuis quelques semaines. D'autant que l'an dernier, le virus de la grippe a peu circulé. Les Français se sont moins immunisés collectivement. Il faut toutefois noter que l'on reste encore en dessous des niveaux de contamination de l'hiver 2020. Il y a deux ans jour pour jour, le 17 mars 2020, la France venait d'être confinée. Nous avions donc vécu une saison grippale presque normale qui a très vite été éclipsée par le Covid-19.

Publicité

Bientôt un vaccin à l'ARN Messager ?

Plus de la moitié des personnes à risque, notamment les plus de 65 ans, ont été vaccinées contre la grippe avant la fin décembre. C'est un petit peu plus qu'avant la crise sanitaire. Les anticorps perdurent en général six à huit mois. Les vaccinés sont encore partiellement protégés mais prudence, le vaccin antigrippe est loin d'être un bouclier absolu car son taux d'efficacité varie de 40 à 60%. Les personnes fragiles ont donc plus que jamais intérêt à respecter les gestes barrières pour se protéger aussi de la grippe. Par ailleurs, il est encore possible de se faire vacciner mais sans tarder. Et il faudra débourser dix euros, il n'y a plus de remboursement de l'assurance maladie car la campagne de vaccination est terminée.

Plusieurs laboratoires Sanofi, Pfizer, Moderna, CureVac travaillent sur des vaccins antigrippe à l'ARN messager, qui seraient plus efficaces. Cette technique permettrait d'adapter plus facilement le vaccin à l'émergence de souches de virus grippaux. Ce type de vaccin ne sera sans doute pas mis sur le marché avant deux ou trois ans parce qu'il faudra prévoir a priori quatre ARN messagers différents dans le mélange vaccinal et non pas un seul pour obtenir une injection efficace contre la grippe. Techniquement, ce n'est pas si simple.

Références

L'équipe

Anne Le Gall
Production