Des guêpes sur un morceau de pomme. - CHRISTOF STACHE / AFP
Des guêpes sur un morceau de pomme. - CHRISTOF STACHE / AFP
Des guêpes sur un morceau de pomme. - CHRISTOF STACHE / AFP
Publicité
Résumé

Chaque été c'est pareil. Elles sont de retour, les guêpes s'invitent à nos pique-niques ou nos verres en terrasse. Elles sont agaçantes mais sont-elles vraiment plus nombreuses cette année ?

En savoir plus

Vous avez peut-être lu des articles de presse qui vous annoncent que 2022, c'est l'année de la guêpe. Et bien, on disait la même chose en 2021, en 2020 ou en 2019... C'est en fait surtout une question de perception. Avec ce grand soleil, vous allez profiter de l'extérieur comme pique-niquer au bord de la rivière. Il suffit qu'il y ait un nid de guêpes à proximité, qui n'était pas là l'année d'avant, et vous aurez l'impression qu'il y en a plus que l'année d'avant. Mais ce n'est pas forcément le cas. D'ailleurs les scientifiques que nous avons contactés ne font pas de décompte global du nombre de guêpes. Ils évitent donc de s'avancer sur cette question.

Les conditions météo jouent malgré tout sur les populations. Tout se joue au printemps, quand les reines des guêpes sortent de leur hibernation pour installer un nouveau nid. C'est vraiment un moment décisif.  Elles ont très peu de chances de survivre mais s'il ne fait pas trop chaud ni trop froid, les conditions sont réunies pour que les colonies soient plus importantes.
Puis vient l'été où il faut nourrir les larves. La colonie continue à croître et c'est là que vous êtes dérangé dans votre pique-nique. Les guêpes sont omnivores. Elles sont donc attirées évidemment par le nectar des fleurs. mais pas seulement : le jambon, les jus de fruits, les intéressent également.  Et si jamais vous les dérangez dans leur repas, attention aux piqûres !

Publicité

Les guêpes font partie de la chaîne alimentaire

Mais si les guêpes nous perturbent, elles sont aussi très importantes. Elles ont un rôle écologique majeur puisque comme les abeilles, ce sont des insectes qui participent à la pollinisation des plantes. Mais les guêpes sont aussi des prédateurs. Elles se nourrissent d'autres insectes. Elles permettent donc de réguler les populations de moustiques ou de mouches.

Les guêpes sont aussi des proies. Les chauve-souris, les fouines et certaines espèces d'oiseaux que l'on surnomme les guêpiers en raffolent. Elles font donc partie intégrante de la chaîne alimentaire. D'où ce conseil : si vous voulez vous débarrasser d'un nid de guêpes, faites-le seulement si c'est vraiment nécessaire.

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Références

L'équipe

Anne Le Gall
Production