Une image du trophée de la Coupe du monde de la FIFA 2022 orne un bâtiment de la capitale qatarie, Doha, le 16 août 2022. ©AFP - Mustafa ABUMUNES
Une image du trophée de la Coupe du monde de la FIFA 2022 orne un bâtiment de la capitale qatarie, Doha, le 16 août 2022. ©AFP - Mustafa ABUMUNES
Une image du trophée de la Coupe du monde de la FIFA 2022 orne un bâtiment de la capitale qatarie, Doha, le 16 août 2022. ©AFP - Mustafa ABUMUNES
Publicité
Résumé

Alors que plusieurs personnalités ont déclaré boycotter la coupe du monde organisée au Qatar, un boycott général de la compétition semble difficile à imaginer.

En savoir plus

Après Philippe Lahm, une autre star du football Eric Cantona a annoncé son boycott de la compétition mondiale. Cependant, la tenue de la Coupe du monde ne semble pas ébranlée pour autant, et aucune équipe qualifiée pour la compétition n'a décidé de se désengager. Alors le boycott est-il un moyen pertinent pour dénoncer les conditions d'organisation du mondial 2022 ?

Mathieu Rollinger, rédacteur en chef de SoFoot.com et Johan Reboul, auteur du Guide pour le jeune engagé, sont dans Le Talk pour en discuter. Manon Mella reçoit également Fabien Bonnel, membre du bureau du club de supporter "Irrésistibles Français".

Publicité

Un boycott impossible ?

Mardi 13 septembre, Le Quotidien de la Réunion titrait "Sans nous" précisant que le journal local ne couvrira pas la Coupe du Monde au Qatar en raison des atteintes portées aux droits humains et à l'environnement dans son organisation. Dans ce cas précis la rédaction du quotidien annonce clairement qu'elle fera l'impasse sur l'évènement mais elle fait figure d'exception dans le paysage médiatique. En effet, aucun autre titre de presse ou média français n'a annoncé boycotter la Coupe du Monde.

La possibilité d'un boycott plus général semble ainsi difficile à imaginer. A titre d'exemple et au delà du milieu exclusivement journalistique, l'ONG Amnesty international, qui a distribué un documentaire dénonçant les conditions de travail des ouvriers du Mondial de football, n'appelle pas au boycott. L'organisation préfère privilégier d'autres modes d'actions. Alors le boycott est-il un moyen efficace de dénoncer l'organisation de la Coupe du Monde à Doha ?

Rejoignez-nous dès 18 heures du lundi au vendredi sur la chaîne Twitch de franceinfo pour participer au Talk de Manon Mella. Une heure d'échange, d'éclairage, de débat autour de sujets d'actualité et de société.

Références