L'astronaute Samantha Cristoforetti sort  du vaisseau spatial Crew Dragon Freedom de SpaceX après son atterrissage dans l'océan Atlantique au large de Jacksonville, en Floride, le 14 octobre 2022.
L'astronaute Samantha Cristoforetti sort  du vaisseau spatial Crew Dragon Freedom de SpaceX après son atterrissage dans l'océan Atlantique au large de Jacksonville, en Floride, le 14 octobre 2022. - BILL INGALLS/NASA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
L'astronaute Samantha Cristoforetti sort  du vaisseau spatial Crew Dragon Freedom de SpaceX après son atterrissage dans l'océan Atlantique au large de Jacksonville, en Floride, le 14 octobre 2022. - BILL INGALLS/NASA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
L'astronaute Samantha Cristoforetti sort  du vaisseau spatial Crew Dragon Freedom de SpaceX après son atterrissage dans l'océan Atlantique au large de Jacksonville, en Floride, le 14 octobre 2022. - BILL INGALLS/NASA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
Publicité

Quelles qualités faut-il avoir en tant qu’astronaute pour être sélectionné par l’ESA et partir sur la Lune ? On en parle dans ce troisième épisode avec Frank De Winne, chef du centre européen des astronautes.

Le 23 novembre prochain, l'ESA dévoilera la nouvelle promotion d'astronautes qui succèdera à la promotion de Thomas Pesquet. Ce recrutement, malgré sa sélectivité, continue de séduire de nombreux jeunes Européens : en 2008, il y avait eu 8 400 candidatures pour tous les pays membres de l'ESA. En 2021, 22 000 dossiers ont été reçus par l'ESA.

En partenariat avec la Cité de l'espace.

Publicité

"On cherche naturellement des gens qui ont un background technique, scientifique, opérationnel, qui sont très flexibles et qui peuvent très bien travailler en équipe", explique Frank de Winne, chef du centre européen des astronautes (ESA). Quels critères entreront en jeu ? Un critère d'ancienneté : pour les premières missions lunaires, l'ESA sélectionnera des astronautes qui ont déjà volé vers l'ISS. "C'est clair que d'avoir une expérience sur comment se font les missions spatiales, savoir comment son corps se comporte dans les missions spatiales, comment on travaille ensemble avec les équipes au sol, c'est quand même un très grand atout pour les astronautes", estime Frank de Winne.

"J'ai été deux fois dans l'espace, c'est clair que dans votre deuxième vol, vous êtes beaucoup plus à l'aise déjà avec tous ces aspects-là et vous pouvez vous concentrer encore plus sur les défis techniques et scientifiques qui feront partie de la mission."

L'aspect psychologique sera à prendre aussi en compte, alors que les astronautes seront 1 000 fois plus loin que la Station spatiale internationale.

"Mars, la nouvelle odyssée : l'étape lunaire", un podcast franceinfo d'Olivier Emond, à retrouver sur le site de franceinfo, l'application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcasts, Podcast Addict, Spotify, ou Deezer.

Réalisation : Clotilde Pivin

Prise de son : Romain Luquiens

Mixage : Raphaël Rasson

Création sonore : Bruno Carpentier, Hervé Bouley

Rédaction en chef : Marina Cabiten et Pauline Pennanec'h

L'équipe

Olivier Emond
Production