Les membres de l'équipe Desert Research and Technology Studies de la NASA s'entraînent avec un prototype de rover lunaire pour les futures missions Artemis sur la coulée de lave de Black Point près de Flagstaff, en Arizona, le 24 octobre 2022.
Les membres de l'équipe Desert Research and Technology Studies de la NASA s'entraînent avec un prototype de rover lunaire pour les futures missions Artemis sur la coulée de lave de Black Point près de Flagstaff, en Arizona, le 24 octobre 2022. - OLIVIER TOURON / AFP
Les membres de l'équipe Desert Research and Technology Studies de la NASA s'entraînent avec un prototype de rover lunaire pour les futures missions Artemis sur la coulée de lave de Black Point près de Flagstaff, en Arizona, le 24 octobre 2022. - OLIVIER TOURON / AFP
Les membres de l'équipe Desert Research and Technology Studies de la NASA s'entraînent avec un prototype de rover lunaire pour les futures missions Artemis sur la coulée de lave de Black Point près de Flagstaff, en Arizona, le 24 octobre 2022. - OLIVIER TOURON / AFP
Publicité

La Lune est un objet de recherche mais aussi objet d’exploitation futures de ses ressources, utiles notamment pour les astronautes qui y séjourneront, voire plus ? C’est la question au cœur de cet épisode avec Jean-Jacques Favier, ingénieur physicien, ancien astronaute.

"À ma connaissance, il n'y a pas à attendre de merveilles en terme de présence de matériaux ou d'éléments hyper rares, hyper chers" sur la Lune, selon Jean-Jacques Favier, ancien astronaute à bord de la navette américaine mais aussi physicien, ingénieur. "Faire des efforts d'exploitation des ressources locales, c'est bien pour la vie sur place, pour les astronautes et pour l'exploration scientifique."

En partenariat avec la Cité de l'espace.

Publicité

_

Jean-Jacques Favier, ingénieur physicien, ancien astronaute.
Jean-Jacques Favier, ingénieur physicien, ancien astronaute.
- PAULINE PENNANEC'H / RADIO FRANCE

_

Quelles ressources pourrait-il y avoir ? Sur la face cachée, au pôle Sud, on sait qu'il y a de l'eau et de l'oxygène. Il y a aussi "trois ressources fondamentales : le soleil, le régolithe et l'eau." Le physicien rappelle qu'on "n'est plus dans le cadre du programme d'Apollo ou les Américains restaient 48 heures à 72 heures maximum sur place et amenaient tout avec eux la nourriture, l'eau, l'oxygène, etc. Là on retourne sur La lune pour y rester de façon permanente. Donc ça suppose que les astronautes sur place auront des besoins."

"Mars, la nouvelle odyssée : l'étape lunaire", un podcast franceinfo d'Olivier Emond, à retrouver sur le site de franceinfo, l'application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcasts, Podcast Addict, Spotify, ou Deezer.

Réalisation : Clotilde Pivin

Prise de son : Romain Luquiens

Mixage : Raphaël Rasson

Création sonore : Bruno Carpentier, Hervé Bouley

Rédaction en chef : Marina Cabiten et Pauline Pennanec'h

L'équipe

Olivier Emond
Production