Cette image de la NASA montre la Station spatiale internationale, avec un équipage de six personnes à bord, vue en silhouette alors qu'elle traverse la Lune le 30 janvier 2018 depuis Alexandria, en Virginie.
Cette image de la NASA montre la Station spatiale internationale, avec un équipage de six personnes à bord, vue en silhouette alors qu'elle traverse la Lune le 30 janvier 2018 depuis Alexandria, en Virginie. - BILL INGALLS / NASA
Cette image de la NASA montre la Station spatiale internationale, avec un équipage de six personnes à bord, vue en silhouette alors qu'elle traverse la Lune le 30 janvier 2018 depuis Alexandria, en Virginie. - BILL INGALLS / NASA
Cette image de la NASA montre la Station spatiale internationale, avec un équipage de six personnes à bord, vue en silhouette alors qu'elle traverse la Lune le 30 janvier 2018 depuis Alexandria, en Virginie. - BILL INGALLS / NASA
Publicité

Les enjeux géopolitiques disparaissent-ils une fois le seuil du grand vide franchi ? N’y a-t-il plus de compétition ou de rivalités ? Avec Isabelle Sourbès-Verger, géographe, directrice de recherche au CNRS, spécialiste des politiques spatiales.

Avec le premier volet de la mission Artemis qui doit enfin être lancée vers elle, mercredi 16 novembre, la Nasa entame un nouveau chapitre de la conquête spatiale. La mission, qui vise à s'installer de façon durable sur le satellite naturel de la Terre, est une étape importante pour préparer les futurs vols habités pour des destinations lointaines comme Mars.

Mais quelles sont les règles géopolitiques qui s’appliquent particulièrement dans l'espace ? "L'idée que l'espace appartient à l'humanité, que c'est un bien commun, est assez discutée aujourd'hui." Isabelle Sourbès-Verger, géographe, directrice de recherche au CNRS, spécialiste des politiques spatiales, rappelle dans ce dernier épisode le cadre appliqué à l'espace, du traité de l'Espace en 1967 aux accords multi-latéraux.

Publicité
Isabelle Sourbès-Verger, géographe, directrice de recherche au CNRS, spécialiste des politiques spatiales.
Isabelle Sourbès-Verger, géographe, directrice de recherche au CNRS, spécialiste des politiques spatiales.
- PAULINE PENNANEC'H / RADIO FRANCE

>> Mission Artemis vers la Lune : retour sur quatre énigmes lunaires avant le décollage de la fusée

"Il faut peut-être cesser de projeter dans l'espace notre vision terrestre, y compris des rapports de force, explique la spécialiste à propos du droit international spatial. En 1969, les Américains plantent le drapeau américain sur la Lune tout en disant qu'ils font un petit pas pour l'homme et un grand pas pour l'humanité. Et l'idée de ce drapeau qui est planté sur la Lune, c'est un peu comme un drapeau que vous allez planter en haut d'une montagne, en haut d'un pic. Ça ne prouve pas que ce pic vous appartient. Simplement, on l'a fait dans toute l'histoire de l'exploration, il y a quand même cette idée d'une supériorité technologique qui est affirmée."

"Mars, la nouvelle odyssée : l'étape lunaire", un podcast franceinfo d'Olivier Emond, en partenariat avec la Cité de l'espace, à retrouver sur le site de franceinfo, l'application Radio France et plusieurs autres plateformes comme Apple podcasts, Podcast Addict, Spotify, ou Deezer.

Réalisation : Clotilde Pivin

Prise de son : Romain Luquiens

Mixage : Raphaël Rasson

Création sonore : Bruno Carpentier, Hervé Bouley

Rédaction en chef : Marina Cabiten et Pauline Pennanec'h

L'équipe

Olivier Emond
Production