Une salle de classe dans l'école primaire de Kalasatama, à Helsinki (Finlande) le 20 mars 2018
Une salle de classe dans l'école primaire de Kalasatama, à Helsinki (Finlande) le 20 mars 2018
Une salle de classe dans l'école primaire de Kalasatama, à Helsinki (Finlande) le 20 mars 2018 - EMMI KORHONEN / LEHTIKUVA
Une salle de classe dans l'école primaire de Kalasatama, à Helsinki (Finlande) le 20 mars 2018 - EMMI KORHONEN / LEHTIKUVA
Une salle de classe dans l'école primaire de Kalasatama, à Helsinki (Finlande) le 20 mars 2018 - EMMI KORHONEN / LEHTIKUVA
Publicité
Résumé

Le signe irréfutable que la situation sanitaire s'améliore nous vient de Finlande. Et ça n'a pas échappé à Olivia Leray.

En savoir plus

Depuis l'hiver dernier, dans les écoles finlandaises, les petits enfants avaient une consigne très précise pour éviter la propagation du virus : interdiction formelle de chanter en classe J__oyeux anniversaire à leur petit camarade. Il fallait juste "fredonner, lèvres closes", alors que dans le même temps le chant dans les bars et les karaokés étaient autorisés depuis le mois de juin.

C'est du passé : les petits écoliers d'Helsinki peuvent à nouveau chanter Joyeux anniversaire à tue-tête en fin de cours et avec la fenêtre ouverte. La suite s'écoute ici.

Publicité
Références

L'équipe

Olivia Leray
Production