Mané Garrincha lors d'un match préparatif de la Coupe du monde 1962
Mané Garrincha lors d'un match préparatif de la Coupe du monde 1962 ©AFP - Agencia Estado
Mané Garrincha lors d'un match préparatif de la Coupe du monde 1962 ©AFP - Agencia Estado
Mané Garrincha lors d'un match préparatif de la Coupe du monde 1962 ©AFP - Agencia Estado
Publicité

Manoel Francisco Dos Santos dit "Mané Garrincha" offre au Brésil sa deuxième Coupe du monde en 1962 au Chili. Malgré son handicap d'une jambe plus longue que l'autre, son dribble enflamme les stades et lui vaut son surnom d'"oiseau fou".

En 1962, Pelé est blessé. C'est un autre Brésilien qui va alors donner au Brésil sa deuxième Coupe du monde. Trajectoire incroyable de Manoel Francisco Dos Santos dit "Mané Garrincha", l'oiseau fou : souffrant d'une double infirmité aux jambes, il est longtemps boudé par les sélectionneurs. Il entre dans la légende cette année-là pour le Mondial du Chili où ses dribbles laissent ses adversaires dans le vide et enflamment les spectateurs. Refusant d'entrer dans le jeu de la gloire, Mané Garrincha meurt pauvre. Les Brésiliens offrent des funérailles nationales à celui qu'ils surnomment "La joie du peuple".