Publicité

Activité partielle, congés : comment les parents d'élèves peuvent s'adapter à la fermeture des écoles

Par
Même si l’on peut télétravailler, il sera possible de s’arrêter …
Même si l’on peut télétravailler, il sera possible de s’arrêter …
© Getty - Images By Tang Ming Tung

De la maternelle au lycée, les vacances de printemps auront donc lieu partout aux mêmes dates, du 12 au 25 avril. Elles seront précédées d'une semaine de travail à distance. Pour les élèves les plus jeunes cela bouleverse évidemment l'organisation à la maison. Alors, comment se passe la garde d'enfant dans ces cas-là ?

Cette fois, il n’y aura pas d’arrêt garde d’enfant, indemnisé à hauteur de 90% du salaire brut comme au printemps dernier. Mais les salariés auront droit à des jours d’activité partielle. Ils y perdront un peu, puisque c'est indemnisé à hauteur de 70 % du salaire brut, 100 % pour les salariés au Smic. Pour l'entreprise en revanche, il n'y aura aucun reste à charge.

Les professions libérales et les indépendants pourront bénéficier d’un arrêt de travail dérogatoire. Et pour les fonctionnaires, ce sera une autorisation spéciale d’absence, indemnisée à 100%.

Publicité

Seul l’un des deux parents peut en bénéficier, avec une attestation sur l’honneur qui devra être remise à l’employeur.

Même si l’on peut télétravailler, il sera possible de s’arrêter

Beaucoup de salariés ont de mauvais souvenir du travail à la maison avec les enfants en mars dernier. Un métier peut être, sur le principe, télétravaillable, et pourtant impossible avec des enfants en bas âge, ou ayant un handicap. Ces salariés-là aussi peuvent avoir droit à l’activité partielle. 

"Chaque salarié peut en discuter avec son employeur", confirme l’entourage de la ministre du Travail. "Et lui demander à être placé en activité partielle. Le reste à charge zéro pour l’entreprise est fait pour faciliter les choses". En tout cas c’est le message du ministère. Encore faut-il que l’employeur donne son accord. 

Des doutes demeurent sur ce qui va se passer pendant la période des vacances scolaires du 12 au 26 avril. Certaines entreprises seraient déjà tentées d'inciter les salariés à poser des congés plutôt que de les laisser bénéficier de l'activité partielle.