Publicité

"Aline" de Valérie Lemercier sous le vent des critiques élogieuses du "Masque & la Plume" !

La comédienne Valérie Lemercier interprète Céline Dion dans le film "Aline" qu'elle a elle-même réalisé
La comédienne Valérie Lemercier interprète Céline Dion dans le film "Aline" qu'elle a elle-même réalisé
- 2020 RECTANGLE PRODUCTIONS/GAUMONT/TF1 FILMS PRODUCTION, DE L'HUILE/ PRODUCTIONS

Valérie Lemercier partage sa passion pour la célèbre chanteuse canadienne à travers laquelle elle s'identifie et expose tous ses talents de comédienne. S'il suffisait d'aimer le biopic romancé de Céline Dion, qu'en penseraient donc les critiques du "Masque & la Plume" ?

Le film présenté par Jérôme Garcin

"Valérie Lemercier, dont les dernières comédies "Marie-Francine" et "100 % cachemire", ne nous avaient pas totalement emballés au masque. Là, c'est le biopic romancé de Céline Dion, incarnée de son plus jeune âge jusqu'à la maturité par la transformiste Valérie Lemercier. Avec Sylvain Marcel dans le rôle de René, alias Guy-Claude, et une distribution 99,9 % québécoise. Une manière aussi pour Valérie Lemercier et à travers le destin de cette fausse Céline Dion, de raconter sa propre histoire de fille d'agriculteurs de Seine-Maritime attirée très tôt par les feux de la rampe et qui rêvait de devenir une chanteuse populaire. Voici donc la Québécoise Aline, 14e et dernière enfant de Sylvette, et Anglomard, qui va rencontrer et épouser le producteur Guy-Claude, de 26 ans son aîné et qui va faire d'elle la plus grande star de la chanson. Valérie Lemercier ne chante pas, mais elle est doublée par Victoria Sio". 

Un film rescapé qui devait sortir la semaine du début du confinement. Dès mercredi, ça a été un énorme succès.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Touché par une Valérie Lemercier qui ne fait qu'un avec son personnage, Éric Neuhoff estime "qu'il ne faut surtout pas passer à côté"

"C'est un film qu'on peut aimer même si on n'est pas fan de Céline Dion et qu'on n'est pas fou des films de Lemercier. C'est son meilleur, il s'est passé quelque chose là, peut être parce que c'est à la fois une lettre d'amour et une fausse autobiographie. On sent que Valérie Lemercier a mis beaucoup d'elle dans ce film. Elle est assez gonflée parce que jouer la petite fille de 6 ans avec sa tête d'aujourd'hui, ça fait quand même un effet très bizarre. Il y a presque un côté zouk de l'époque et on sent que ce qui lui plaît chez ce personnage, c'est la célébrité. 

Il y a une espèce de pudeur et d'admiration presque refoulée, un professionnalisme qui laisse un peu pantois et un côté sympathique.

C'est la première fois, chez Lemercier qui est quand même une actrice assez froide et négative, qu'on sent qu'elle se fait plaisir à tourner. C'est ça qui est étonnant de sa part. Ça lui a réussi. 

C'est peut-être son dernier bon film, mais en tout cas celui-là il ne faut pas le rater".

Le film est un très bon spectacle et un truc de haute tenue.

Camille Nevers salue "un film magnifique"

"J'aimais beaucoup "100% cachemire" qui était un film où elle mettait déjà beaucoup d'elle-même sur le versant de la méchanceté bourgeoise, la satire et sur l'adoption d'un enfant, etc. J'ai vu tous ses spectacles. Là, elle revient et avec un beau film sur l'autre versant. Celui de la gentillesse et de la pudeur. 

C'est un très beau film.

"Aline" est un film pratiquement sans histoire sinon, cette histoire d'amour sans histoire. Le film, c'est un peu les frères Peter et Bobby Farrelly à la française. Ça commence avec une espèce de monstruosité avec ce corps caméléon et transformiste, et au fur à mesure, elle s'humanise. C'est très très beau ce corps qui devient cette Aline Dieu, une sorte d'aberration entre Valérie Lemercier et Céline Dion. Ce n'est pas un fan movie, c'est de l'ordre de l'amour pour un homme et pour un personnage. C'est magnifique".

Si tout le cinéma français ressemblait à ça, on serait heureux. 

Jean-Marc Lalanne applaudit "une fan attitude jubilatoire et touchante qui repose sur la seule originalité de Valérie Lemercier"

"C'est une sorte de réflexion amusée avec les codes de la société du spectacle, de la communication, de cette imagerie qu'on voit dans la presse people, où on sent vraiment un plaisir transformiste de Valérie Lemercier de se rouler dans ces images. Avec une espèce de jeu égal entre l'amusement, l'ironie et la bienveillance. 

Un film qui repose sur une fan attitude jubilatoire et très touchante.

Le film est très beau sur ce qu'est la chanson populaire, sur la manière dont elle donne à entendre la chanson de Robert Charlebois que Céline Dion reprend à la fin. Elle est très forte sur la puissance d'évocation des chansons, de leur profondeur, dans la manière dont elle exprime des affects qui sont ceux de tout le monde. 

Le film est vraiment très beau dans sa singularité car elle réussit un vrai petit miracle personnel. Le film a une originalité qui n'appartient qu'à elle.

Elle contrôle tout. Elle écrit absolument tout et on sent vraiment qu'elle est partout".

Pour Michel Ciment, "c'est incontestablement le meilleur film de Valérie Lemercier"

"Comme pas mal de réalisatrices, elle n'a pas froid aux yeux. Elle y va à fond et c'est ça qui est merveilleux dans le film, c'est qu'elle ne se donne aucune réserve avec un rythme trépidant et une veine comique qui rappelle ses débuts avec Jean-Michel Ribes. Il n'y a aucune méchanceté, aucune condescendance. Il n'y a pas d'ironie. Une sorte de conte de fées. J'ai pris beaucoup de plaisir. C'est un biopic réussi. C'est un énorme succès public". 

Le film

🎧  Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

"Aline", de Valérie Lemercier

7 min

Toutes les autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici