"Amsterdam" de David O. Russell : un film que Le Masque aurait adoré aimer…

Publicité

"Amsterdam" de David O. Russell : un film que Le Masque aurait adoré aimer…

Par
Affiche du film "Amsterdam" de David O. Russell (2022)
Affiche du film "Amsterdam" de David O. Russell (2022)
- Walt Disney Company

Avec une pléiade de vedettes, dont certaines rivalisent de cabotinage. C'est à la fois un film historique, du polar, de la farce, du grand n'importe quoi, tout en lorgnant sur le cinéma des frères Coen. Et pourtant, ça n'a pas convaincu les critiques du Masque et la Plume

Le film présenté par Jérôme Garcin

Une distribution aux petits oignons : Christian Bale, John David Washington, Margot Robbie, Rami Malek, Michael Shannon, Taylor Swift et Robert De Niro.

Un film de 2h15 où l'on apprend que, dans les années 1930, un complot avait été fomenté depuis Wall Street pour importer le fascisme en Amérique. Complot à New York que vont, en 1933, débusquer un médecin juif (Christiane Bale) qui en fait beaucoup, et c'est un euphémisme, un avocat noir (John David Washington), associés avec l'infirmière Margot Robbie pour venir en aide aux vétérans de la Grande Guerre.

Publicité

C'est à la fois un film historique, du polar, de la farce, du grand n'importe quoi, tout en lorgnant sur le cinéma des frères Coen.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Xavier Leherpeur : "un film beaucoup trop clinquant qui méritait bien mieux que ça…"

Selon le journaliste de 7e Obsession, le fond historique dont il est question est totalement gâché par un film dénué de mise en scène, d'humilité cinématographique : "J'avais très envie d'aimer parce que c'est un histoire qu'on connaît peu, notamment cette ambiance de film noir avec des contre plongées un peu marquées, des ruelles étroites, très sombres, des voitures qui renversent des victimes, mais malheureusement, on n'aime pas. C'est tellement boursouflé, convaincu de son propre talent. Ça ne fait jamais l'économie de quoi que ce soit là où il faudrait justement en faire, ça veut tout raconter. la Première guerre mondiale, les gueules cassées, le racisme ordinaire de l'armée américaine, les fantaisies, la tragédie, l'avènement du fascisme aux Etats-Unis fomenté par un parti… À tel point qu'à la fin ça ne raconte plus rien !

C'est un film qui m'a constamment débarqué, malgré une distribution clinquante, des acteurs qui ne peuvent pas prendre le moindre gros plan sans en faire des caisses ! Il n'y a aucune modestie dans l'écriture, ni dans la mise en scène, ni dans l'interprétation. C'est clinquant, ça veut constamment montrer son talent, de même que le fric que ça a coûté pour être produit. C'est totalement contre productif. Il n'en advient pratiquement rien".

Eva Bettan aurait elle aussi adoré aimer…

Pour la critique de France Inter, c'est le genre d'échec que l'on regrette et elle en veut au cinéaste d'avoir raté ce film : "Puisque, en effet, nous nous retrouvons du côté des marginaux face à la montée du fascisme, sans compter que ça se passe en 1933, une année qui est très loin d'être une année neutre y compris aux Etats-Unis, mais entre temps, le film est ainsi fait qu'on s'égare dans des anecdotes, des fausses pistes, à s'en contre ficher tant ça part un peu dans tous les sens !

On a l'impression qu'il n'y a jamais rien qui tient l'ensemble, ou seulement à partir d'éléments qui sont posés là, sans jamais vraiment ce qui va se passer après".

Michel Ciment s'attendait lui aussi à quelque chose d'incroyable mais en vain…

Pour le critique de la revue Positif, c'est un film très bizarre, qui accouche de quelque chose d'absolument dérisoire par rapport à la promesse et l'histoire de départ : "D'abord, c'est évidemment une réponse aux blockbusters américains habituels qu'on voit aujourd'hui décérébrés, qui ne racontent rien, qui n'ont aucun intérêt. David O' Russell avait l'ambition de faire quelque chose d'assez insolite dans le domaine de l'étrange, du burlesque. Sauf qu'on ne rit pas beaucoup. C'est un film qui se veut avant tout satirique et ça ne passe pas très bien, avec pourtant une distribution incroyable.

On se demande où sont les financiers de ce type de film parce que c'est un objet extrêmement bizarre, car le contexte historique abordé promettait quelque chose de plus sérieux. Au final, c'est un film fourre-tout, mené pourtant par un cinéaste qui n'est pas sans avoir de talent. Malheureusement, ici, c'est totalement inopérant, le film devient une sorte d'objet absolument indéchiffrable".

Le film

🎧  Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

"Amsterdam" de David O. Russell

5 min

► Toutes les autres critiques de films du Masque et la Plume  sont à retrouver ici.