Publicité

Après sa mise en examen, l'acteur Sofiane Bennacer retiré de la liste des révélations aux César

Par
Sofiane Bennacer, en août dernier au Festival de cinéma d'Angoulême
Sofiane Bennacer, en août dernier au Festival de cinéma d'Angoulême
© AFP - YOHAN BONNET

INFO FRANCE INTER | Au lendemain de la révélation de la mise en examen, le mois dernier, de l'acteur Sofiane Bennacer, soupçonné de viols et de violences sur d'anciennes compagnes, l'académie des César a décidé de le retirer de la liste des prétendants au prix de la "révélation".

Il faisait partie des potentiels prétendants aux Révélations des César. L'Académie des arts et techniques du cinéma a considéré que cela n'était pas compatible avec sa mise en examen il y a un mois : le comédien Sofiane Bennacer, qui s'est fait remarquer dans le film "Les Amandiers", ne sera finalement pas en compétition, a fait savoir ce mercredi soir à France Inter l'Académie.

Mis en examen sous contrôle judiciaire

"Le Bureau de l'Académie des César, en accord avec le Comité Révélations, a décidé que les informations publiées par la presse depuis le 22 novembre concernant la mise en examen de l’acteur Sofiane Bennacer et le contrôle judiciaire qui lui est imposé, commandaient, sans préjudice de la présomption d’innocence et par respect pour les victimes présumées, de le retirer de la liste des 32 révélations, proposée à titre indicatif le 16 novembre pour les César 2023 ", indique le bureau dans un communiqué transmis ce mercredi soir à France Inter. La liste des 31 nommés - et non plus 32 - a été à nouveau diffusée sur les réseaux sociaux.

Publicité

Sofiane Bannacer est mis en examen depuis le mois dernier, soupçonné d'avoir violé deux femmes avec qui il était en couple en 2018 puis en 2019 à Strasbourg et à Mulhouse. Il est mis en cause aussi pour des violences sur une troisième ex-compagne, à Paris cette fois. Le jeune acteur de 25 ans est sous contrôle judiciaire, confirme la procureure de Mulhouse, avec une interdiction de se rendre dans ces trois villes. Cette interdiction explique son absence lors de la promotion du film "Les Amandiers". Le comédien, lui, conteste les faits qui lui sont reprochés.

Des faits signalés par le Théâtre national de Strasbourg

La première plaignante est une élève du théâtre national de Strasbourg (TNS) où Sofiane Bennacer a aussi été scolarisé : elle dit avoir été violée lorsqu'ils étaient tous deux élèves dans une autre école de théâtre, à Mulhouse. Elle dépose plainte début 2021, alors qu'une ancienne employée du théâtre de Strabourg se dit elle aussi victime. La direction du théâtre précise avoir signalé les faits au procureur en mars 2021, juste après le départ précipité du jeune acteur sous le poids des accusations.

Il était revenu au TNS en juin dernier pour y jouer un spectacle, provoquant alors de vives réactions de la part d'un collectif étudiant. Le théâtre avait alors été contraint de prendre des mesures pour qu'il ne puisse pas croiser les élèves, mais aussi une employée, qui l'accuse de propos sexistes.