Publicité

Arcade Fire en tournée en France : des fans revendent leur place après les accusations visant le chanteur

Par
Le groupe Arcade Fire, en 2022 en concert au Canada
Le groupe Arcade Fire, en 2022 en concert au Canada
© AFP - Brian de Rivera Simon / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

La tournée européenne du groupe Arcade Fire, qui passe ce jeudi par Paris, coïncide avec des accusations d'agressions sexuelles visant le chanteur Win Butler. Sur Internet, nombre de spectateurs affirment ne plus vouloir se rendre au concert.

C’est une tournée que certains et certaines auraient préféré voir annulée : depuis début septembre, le groupe canadien Arcade Fire est en tournée dans les grandes villes européennes. Ce jeudi, le groupe se produit à Paris, au sein de l'Acccor Arena de Bercy. Il a joué lundi à Lille, et sera à Bordeaux puis Nantes à la fin du mois.

Une tournée très attendue… jusqu'à ce que, quelques jours avant les premières dates, le magazine américain Pitchfork révèle que quatre personnes accusent le chanteur du groupe, Win Butler, de comportements "inappropriés" ou d'agressions sexuelles, entre 2015 et 2020.

Publicité

Des accusations niées par le chanteur et son épouse

Le chanteur a démenti les faits et assuré n'avoir "jamais touché une femme contre sa volonté". Sa partenaire à la ville comme à la scène, Régine Chassagne, a également pris sa défense, assurant qu'il "ne toucherait jamais une femme sans son consentement, et je suis certaine qu'il ne l'a jamais fait". Mais pour beaucoup de fans, le mal est déjà fait : au lancement de la tournée, beaucoup d'amateurs et d'amatrices du groupe se sont posé la question d'aller tout de même voir le groupe en concert ou non.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Ainsi, sur les réseaux sociaux, depuis plusieurs jours et jusqu'à ce jeudi, de nombreux utilisateurs et utilisatrices ont publié des annonces de revente de leurs places – régulièrement accompagnées d'explications sur le fait que la revente était liée non pas à une impossibilité de se rendre aux concerts mais à une décision délibérée.

"Dire adieu au groupe"

Un foisonnement d'annonces également présent sur la page Facebook du concert de jeudi à Paris, renforcé par le fait qu'en théorie, les places de la salle parisienne sont nominatives. Ainsi, sur les sites de revente "officiels", il est impossible de revendre ou de racheter des places pour cet événement – en revanche les autres dates sont accessibles, et sur le seul site Ticketswap, on compte 57 places qui cherchent à trouver preneur pour le concert de Bordeaux le 25 septembre.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Parmi ceux qui se rendent tout de même au concert, il y a évidemment ceux qui séparent l'homme de l'artiste, ou tout simplement qui ne sont pas au courant. D'autres parlent d'un au-revoir. "J'y vais pour dire adieu aux autres membres du groupe. Je n'ai jamais été fan d'un individu dans ce groupe, mais de leur potentiel commun, c'est ça que je vais voir une dernière fois".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"Regrets d'y être allée" et réclamations aux producteurs

Mais le questionnement des fans (ou des ex-fans) va au-delà. "On ne veut pas perdre de thune, bien sûr, mais on encourage à se foutre des agissements de Win Butler", écrit Lucide sur Twitter. Certains et certaines hésitent donc même à revendre leurs places, pour ne pas mettre dans les mains d'autres personnes l'occasion d'applaudir le groupe – posant ainsi la question, relevée par Télérama après le concert de lundi, de savoir si applaudir est cautionner. Certains et certaines, à l'issue du concert lillois, ont dit regretter d'avoir gardé leurs places.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le groupe aurait-il dû annuler la tournée, l'instar de la chanteuse Feist qui devait les accompagner sur scène et a finalement choisi de ne pas participer ? C'est surtout le producteur du spectacle, LiveNation, qui est pointé du doigt par ceux et celles qui renoncent à aller voir le groupe en concert. Sur Facebook comme Twitter, plusieurs personnes affirment souhaiter que la maison de production rembourse les personnes qui ne souhaitent finalement venir.

Capture de la page Facebook de l'événement Arcade Fire à l'Accor Arena
Capture de la page Facebook de l'événement Arcade Fire à l'Accor Arena

Au final, aucun des concerts ne joue pour l'heure à guichet fermé… et dans les salles de spectacle, comme à Birmingham, où la salle était peu remplie, l'enthousiasme moins fort pour cet album que pour les précédents, couplé aux accusations visant Win Butler, peut expliquer cette moindre affluence.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.