Publicité

Bande dessinée jeunesse - délicatesse et vivacité du "Jardin secret", de Maud Begon

Par
Détail de la couverture du "Jardin secret" par Maud Begon
Détail de la couverture du "Jardin secret" par Maud Begon
- Dargaud

Un personnage de petite fille futée, curieuse que l'on va voir mûrir, grandir, se déployer… Un beau roman d'apprentissage anglais joliment adapté par la dessinatrice.

Orpheline depuis peu, la jeune Mary, 10 ans, est rapatriée des Indes et recueillie par un oncle en Angleterre. Très souvent absent, il la laisse aux bons soins du personnel de son austère bâtisse. Probablement malheureuse, la petite fille est désagréable et agressive. Jusqu'au jour où elle découvre un rouge-gorge. Son amitié avec l'oiseau lui permet de rencontrer un jeune garçon Dickon qui sait communiquer avec les animaux. 

Puis Mary fera la découverte d'un lieu magique et enchanteur : un jardin

Maud Begon livre une adaptation toute en délicatesse du best-seller jeunesse de l'autrice anglo-américaine Frances H. Burnett. Son dessin au style déployé à l'aquarelle numérique croque de magnifiques narcisses, jonquilles, perce-neiges, glaïeuls, iris, coquelicots, pieds d'alouette… qu'elle rend palpables. Une BD qui ressuscite le charme suranné des contes d'apprentissage avec orphelines.  

Publicité

Maud Begon : Comment dessiner "Le Jardin secret" ? 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Jardin secret de Maud Begon chez Dargaud 

Et aussi 

Sophia et Iris, deux orphelines courageuses partent à la recherche des géants dont le souffle ressuscite les morts. Dans leur périple, les deux aventurières, aidées de leurs pouvoirs magiques, résisteront aux mauvaises rencontres, aux conditions météo mauvaises, et sèmeront leurs poursuivants. De l'aventure rondement menée servie par un dessin dynamique qui rappelle celui de Max de Radiguès, très fort en particulier dans les paysages, pour un très agréable récit initiatique.  

Souffle du géant de Tom Aureille chez Sarbacane