Publicité

BANDE DESSINEE - "Le Clan des Otori", "Idiss", "Imbattable 3", trois BD jeunesse pour les vacances

Par
Couverture du Clan des Otori par Stéphane Melchior et Benjamin Bachelier, d'Idiss par Robert Badinter, Fred Bernard, et Richard Malka, et d'Imbattable 3 par Pascal Jousselin
Couverture du Clan des Otori par Stéphane Melchior et Benjamin Bachelier, d'Idiss par Robert Badinter, Fred Bernard, et Richard Malka, et d'Imbattable 3 par Pascal Jousselin
© Radio France - France Inter

Un super-héros jaune qui jongle avec les codes de la BD, l'adaptation d'un best-seller de la littérature jeunesse, ou le récit poignant de la vie de la grand-mère de Robert Badinter : que faire lire à nos jeunes lecteurs ?

Idiss, itinéraire d'une femme forte 

Quoi de plus emblématique d'un parcours français que celui d'Idiss ? Née juive, et pauvre, en Bessarabie (territoire alors russe et aujourd'hui roumain) en 1863, Idiss était la grand-mère d'un homme politique à l'origine d'une mesure majeure : l'abolition de la peine de mort en 1981

Détail d'une planche d'"Idiss" de Fred Bernard, et Richard Malka d'après Robert Badinter
Détail d'une planche d'"Idiss" de Fred Bernard, et Richard Malka d'après Robert Badinter
- Rue de Sèvres

A la fin du XIXe siècle, le mari d'Idiss, ancien soldat du tsar reconverti en tailleur, jouait l'argent du ménage. Alors que les nouvelles les plus effrayantes circulent sur des pogroms, la famille décide de quitter la Bessarabie. Idiss arrive en 1912 à Paris. L'une de ses filles, Charlotte, sera la mère de Robert Badinter. Mais très vite l'antisémitisme les rattrape… La BD raconte les efforts d'une communauté pour s'intégrer avec comme valeur une exigence vis-à-vis de soi. Un principe qui se traduit pour le jeune Robert par une demande d'excellence qui ne le quittera jamais.  

Publicité
À réécouter : Idiss & Prison N°5
4 min

Robert Badinter avait raconté l'histoire d'Idiss dans un roman éponyme en 2018 chez Fayard. Un récit d'où émanait une émouvante tendresse pour son aïeule. L'avocat de Charlie Hebdo et ami de la famille Badinter, Richard Malka, et le dessinateur Fred Bernard l'ont transposé en BD. Une démarche voulue par Robert Badinter qui craint que les pogroms et la Shoah disparaissent des mémoires des plus jeunes. Grâce au trait coloré et doux de Fred Bernard, Idiss revit. Ce livre touchant rend accessible et vivante l'histoire exemplaire d'une trajectoire républicaine.  

Comment dessiner Idiss ? La leçon de dessin de Fred Bernard

Idiss de Fred Bernard et Richard Malka chez Rue de sèvres pour les enfants autour de 10 ans 

Un super héros jaune et très malin 

Détail d'une planche d'"Imbattable 3" de Pascal Jousselin
Détail d'une planche d'"Imbattable 3" de Pascal Jousselin
- Dupuis

Imbattable est un super héros. Mais pas vraiment classique. Jaune, enrobé, ses supers-pouvoirs lui permettent surtout de jouer de l'espace-temps dans le 9e art. Il effectue une action dans une case, qui a des conséquences trois images plus tôt. Aidé de Toudi, son ami, et de Jean-Pierre le policier, il déjoue toutes les catastrophes. Il éteint un incendie, attrape un voleur, fait réapparaître la Lune... Il peut aussi semer le trouble dans un match de football. 

Attachant, futé, le personnage a été couronné en 2017 par le prix Jeunesse ACBD. Au troisième tome, Pascal Jousselin continue à nous faire sourire avec brio. Son inventivité, qui mêle cette fois un peu de photo au dessin, n'a pas de limite

Imbattable tome 3 Le Cauchemar des malfrats de Pascal Jousselin chez Dupuis 

L’adaptation d’un best-seller situé au Japon 

Détail d'une planche du "Clan des Otori" par Stéphane Melchior et Benjamin Bachelier d'après Lian Hearn
Détail d'une planche du "Clan des Otori" par Stéphane Melchior et Benjamin Bachelier d'après Lian Hearn
- Gallimard BD

Dans un Japon féodal de fantaisie, le jeune Tomasu a survécu au massacre de sa communauté, les Invisibles, par les Tohan. Rebaptisé Takeo, il est recueilli par le chef du clan des Otori à qui il rappelle quelqu’un. Parallèlement, on suit l’itinéraire de Shirakawa Kaede, une jeune femme otage chez les Noguchi, alliés des Tohan… 

Le Clan des Otori, le best-seller de Lian Hearn est aujourd’hui adapté par Stéphane Melchior (Les Royaumes du Nord, d'après Philip Pullman, Taïpi un paradis cannibale, d'après Herman Melville) et Benjamin Bachelier (Ulysse Wincoop, Taïpi un paradis cannibale). Sous leurs plumes, le récit initiatique se déploie dans un style inspiré des estampes japonaises. Qui nous invite à plonger dans cette histoire complexe mais digne d’une grande fresque historique. 

Comment j’ai dessiné Le clan des Otori, la leçon de dessin de Benjamin Bachelier : 

Le Clan des Otori, Le Silence du rossignol par Romain Bachelier et Stéphane Melchior est paru chez Gallimard BD