Capture écran de la vidéo "Comment dessiner 'Sur un air de fado" ?" par Barral
Capture écran de la vidéo "Comment dessiner 'Sur un air de fado" ?" par Barral

Barral : Comment dessiner "Sur un air de Fado" ?

Publicité

Barral : Comment dessiner "Sur un air de fado" ?

Par

Le dessinateur publie une bande dessinée chez Dargaud sur le parcours d'un médecin sous la dictature de Salazar au Portugal. Il explique ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris pour la dessiner

Barral : "Voilà comment j'ai dessiné Sur un air de fado. Sur un air de fado, c'est ma première aventure en tant que scénariste, alors que d'habitude, je dessinais pour d'autres. J'ai donc raconté l'histoire d'un personnage sous la dictature de Salazar, au Portugal. Il me fallait un personnage charismatique. J'ai décidé de dessiner mon personnage à partir de l'acteur Benicio Del Toro. Je cherchais un personnage un peu marqué par la vie : une petite quarantaine d'années à peine, le regard lourd, un peu triste en même temps, une certaine ironie dans le regard. Je l'ai fait un peu bedonnant. C'était un médecin, il vit dans un certain luxe, mange bien, boit un peu, beaucoup, et il se promène dans Lisbonne avec sa mallette de médecin. Tous les matins, il a un rendez vous au siège de la police politique. Il s'occupe d'un patient qui souffre de sciatique.

La police politique sous Salazar ? C'était l'arme de la répression. Il ne faisait pas bon s'y retrouver pour y être interrogé, il lui arrive d'apercevoir des prisonniers. 

Publicité

Alors bien qu'ils se bien qu'ils aient décidé de rester en dehors de la politique, son âme de médecin qui se souvient d'avoir un jour prêté serment le serment d'Hippocrate saigne un peu. On va assister à une lente maturation lente délibération intérieure de ce personnage. 

Ce que je voulais à travers cette histoire c'était étudier c'est la question de l'engagement dans un régime autoritaire. Est ce qu'il est si facile d'être un héros ? Et si on n'est pas un héros ? Est-ce qu'on est un salaud ? Voilà, c'est cette thématique là qui m'a porté tout au long de cette aventure qui a duré trois ans. Elle a démarré en 2005. C'était il y a un bail, mais c'était très bien parce qu'en fait. D'abord, je ne disposait pas de toute la documentation nécessaire, même si c'est un album qui n'est pas un livre d'histoire. Il me fallait quand même accumuler suffisamment de documentation pour ne pas traiter de la dictature en général, mais de la dictature au Portugal, avec sa spécificité. A l'origine de tout, d'ailleurs, il y a une femme comme pour mon héros....."