Publicité

Benoit Sokal, auteur de bandes dessinées et jeux vidéo est mort

Benoit Sokal Benoît Sokal, auteur à succès de bande dessinée depuis 1978 avec les aventures de l'inspecteur Canardo, en 2004 à son bureau à Witry-lès-Reims.
Benoit Sokal Benoît Sokal, auteur à succès de bande dessinée depuis 1978 avec les aventures de l'inspecteur Canardo, en 2004 à son bureau à Witry-lès-Reims.
© AFP - FRANCOIS NASCIMBENI

Le dessinateur et scénariste de BD belge Benoît Sokal est mort. Son décès a été annoncé sur Twitter par les éditions Casterman.

Microids, entreprise pour laquelle Sokal a créé plusieurs jeux vidéo, précise sur le même réseau social que son décès est survenu vendredi, "des suites d'une longue maladie", à l'âge de 66 ans. Sokal était notamment le créateur de la série "Canardo"

Né le 28 juin 1954 à Bruxelles, Benoît Sokal crée cette série alors qu'il n'a que vingt ans. Canardo est un Philip Marlowe mâtiné de Donald, indique le site de Casterman. Les enquêtes de Canardo comptent vingt-six albums parus, dont une dizaine en collaboration avec Pascal Regnauld. "Il est l’un des premiers à passer à la mise en couleurs par informatique, dès 1994", souligne l'éditeur.

Publicité

Mais Benoît Sokal s'est aussi fait un nom dans le jeu vidéo, en lançant à la veille de l’an 2000 sa première conception de jeu vidéo, "L’Amerzone". Casterman et Microids sont associés pour ce projet, Sokal deviendra ensuite directeur artistique de Microïds. "L'Amerzone" s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires.

Viendront ensuite les trois épisodes de "Syberia", "Paradise" ou encore "L’Île noyée". Il se disait "raconteur d'histoires", peu importait les supports, dessins ou jeux vidéo, passant de l'un à l'autre sans hésitation : "On essaie de provoquer de l'émotion en racontant une histoire, et on a besoin des armes de son temps et de la force d'expression que nous donnent les nouvelles technologies. Ça m'a paru tout à fait naturel", avait-il déclaré en 2017 à France Inter, constatant malgré tout que cette liberté et son goût pour le jeu vidéo lui avait valu d'être parfois mis à l'écart de la bande dessinée.

Capture d'écran du jeu video l'Amerzone
Capture d'écran du jeu video l'Amerzone
- Sokal

En compagnie de son ami François Schuiten, Benoit Sokal a travaillé sur le projet "Aquarica". En 2014, l’adaptation en BD est assurée par Sokal,  tandis que la réalisation cinématographique est confiée au cinéaste canadien Martin Villeneuve. Le premier tome est sorti en octobre 2017. En 2019, Martin Villeneuve, travaillant sous la direction de Sokal et de Schuiten, réalise un court-métrage animé d'une minute, "The Crab : Prelude to Aquarica", proposé au marché du film à Cannes.

Son talent a été salué par l'écrivain et scénariste Benoît Peeters. "Il était aussi un homme très drôle, volontiers provocateur et extrêmement attachant", dit l'auteur.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Benoît Sokal était Chevalier des Arts et Lettres en France, Officier de l'Ordre de Léopold II en Belgique.