Publicité

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une relation extra-conjugale

Par
Une relation extra-conjugale serait-elle à l'origine du départ de Bill Gates de Microsoft ?
Une relation extra-conjugale serait-elle à l'origine du départ de Bill Gates de Microsoft ?
© AFP - GETTY IMAGES / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AF

Selon la presse qui publie plusieurs témoignages de salariés, Bill Gates a quitté Microsoft en mars 2020 en raison d'une relation avec une salariée au début des années 2000. Ces derniers jours, les informations sur une attitude critiquable de Bill Gates envers les femmes font surface.

Finie l'image du pionnier de la technologie, philanthrope de premier plan, et quatrième plus grosse fortune au monde ? Bill Gates, co-fondateur du géant Microsoft et de la Fondation Bill & Melinda Gates, voit ses écarts passés remonter à la surface. Relation avec Jeffrey Epstein, adultère, couverture d'agressions sexuelles, harcèlement... Les affaires s'accumulent.

En 2020, Bill Gates annonçait son retrait du groupe Microsoft. Le 3 mai dernier, le couple Bill et Melinda Gates annonçait sa séparation, après 25 ans de mariage.

Publicité

La semaine dernière, le Wall Street Journal affirmait que c'était Melinda Gates qui avait demandé le divorce. La raison ? Elle n'aurait pas apprécié la relation de son mari avec le pédophile Jeffrey Epstein, mort en prison en 2019. Et n'aurait pas apprécié non plus que cette relation soit rendue publique.

Ce dimanche, une autre affaire a terni un peu plus l'image de Bill Gates. On apprend en effet dans le Wall Street Journal (article réservé aux abonnés) que s'il a annoncé son retrait total de Microsoft en 2020, c'est en réalité en raison d'une relation extra-conjugale avec une salariée.

"Il s'agit d'une liaison vieille de 20 ans qui s'est terminée de façon amicale", a réagi une porte parole de Bill Gates. "En aucun cas, le départ de Bill Gates n'est dû à cette affaire."

L'employée en question est une ingénieure du groupe. Dans une lettre, elle affirmait avoir entretenu une relation sexuelle avec Bill Gates pendant des années. Le Conseil d'administration de Microsoft n'avait pas apprécié.

Une affaire de harcèlement sexuel réglée discrètement

Le New York Times, lui, va plus loin. Au delà de cette liaison, c'est toute l'attitude de Bill Gates dans son milieu de travail qui est remise en question.

Selon le quotidien, en 2018, Melinda French Gates n'a pas apprécié la manière dont son mari a géré un dossier de harcèlement sexuel au sein de son entreprise. En effet, son gestionnaire de comptes, un proche de Bill Gates depuis de nombreuses années, a été accusé de harcèlement sexuel par une collègue. La victime présumée a demandé par écrit au couple Gates de régler cette affaire au plus vite, sinon elle porterait plainte. Bill Gates a pris la décision de gérer le dossier de manière confidentielle. Il a versé de l'argent à la victime présumée et a maintenu le comptable à son poste. Melinda Gates, elle, avait insisté pour qu'une investigation indépendante soit menée sur cette affaire.

Il faut dire que Melinda Gates mène des actions pour l'autonomisation ("empowerment") des femmes. Elle affiche sa volonté féministe. Par exemple, elle a annoncé en 2019 vouloir réserver un milliard de dollars pour promouvoir la place des femmes dans la société américaine.

Au-delà de cette affaire, une attitude critiquable envers les femmes

Mais ce n'est pas tout. Le New York Times révèle également que Bill Gates lui-même aurait une attitude pressante envers les femmes. Plusieurs témoins ont affirmé au quotidien que durant leur mariage, Bill Gates a eu des attitudes qui n'étaient pas à la hauteur d'une personne à la tête d'une entreprise cotée aussi prestigieuse et d'une ONG parmi les plus influentes au monde.

Selon le New York Times :

Bill Gates a poursuivi de ses avances plusieurs femmes salariées de Microsoft ou de la fondation.

En 2006 par exemple, le patron a assisté à une conférence faite par une salariée. Dès la fin de la réunion, il a quitté la salle et a envoyé un e-mail à cette salariée pour l'inviter à dîner.

"Si cela vous met mal à l'aise, faites comme si ça ne s'était jamais produit", lui a écrit Bill Gates

Une autre fois, lors d'un voyage à New York avec une femme travaillant pour la fondation, Bill Gates lui dit à l'oreille : "Je veux vous revoir. Êtes-vous d'accord pour dîner avec moi ?"

Six actuels ou ex-employés de Microsoft ou de la fondation affirment que de tels incidents ont "rendu l'environnement de travail inconfortable". L'attitude de Bill Gates et ses multiples avances envers des salariées provoquaient des discussions permanentes entre employés au sujet de sa vie privée. À signaler toutefois qu'aucun témoin ne parle d'attitude de prédateur. Selon eux, il aurait toujours laissé la possibilité aux femmes de refuser ses avances, et n'aurait jamais mis leur carrière dans la balance.

Pour l'instant, il est difficile de savoir à quel point Melinda Gates connaissait les "écarts" de son mari sur son lieu de travail. Difficile également de savoir si la demande de divorce a un quelconque lien avec l'attitude de Bill Gates.