Publicité

Borne à Matignon : depuis 2000, moins de 10 % des gouvernements européens ont été dirigés par des femmes

Par
Magdalena Andersson, Ingrida Šimonytė, Kaja Kallas, Sanna Marin, Mette Frederiksen et Élisabeth Borne sont les six femmes à la tête d'un gouvernement dans l'UE.
Magdalena Andersson, Ingrida Šimonytė, Kaja Kallas, Sanna Marin, Mette Frederiksen et Élisabeth Borne sont les six femmes à la tête d'un gouvernement dans l'UE.
© AFP - Henrik MONTGOMERY / TT NEWS AGENCY / Mateusz Wlodarczyk / NurPhoto / Frederick FLORIN / Heikki Saukkomaa / Lehtikuva / Philip Davali / Ritzau Scanpix / LUDOVIC MARIN

Élisabeth Borne, nommée Première ministre lundi, est la vingtième femme à prendre la tête d'un gouvernement des pays membres de l'Union européenne depuis 2000, sur 211 postes.

Élisabeth Borne est la deuxième femme en 64 ans de Ve République à accéder au poste de Première ministre. Seule Édith Cresson l'avait été avant elle, il y a 31 ans. Emmanuel Macron souhaitait nommer une femme à ce poste. Il ne l'avait pas fait lors de son premier mandat et les discussions ont duré de longues semaines avant d'aboutir au nom d'Élisabeth Borne pour son second mandat.

"Je m'étonne que la France soit le seul pays où le fait que ce soit une femme soit un événement", a indiqué Édith Cresson dans les médias, regrettant que la France soit "un pays où la classe politique est particulièrement rétrograde et machiste".

Publicité

Vingt femmes sur 211 postes

Mais la situation n'est pas bien meilleure dans les autres pays européens, comme l'a relevé la journaliste Rachel Garrat-Valcarcel sur Twitter. Depuis 2000, seules 20 femmes ont été nommées cheffes de gouvernement dans les 27 pays membres de l'Union européenne, sur plus de 211 Premiers ministres, chanceliers ou président de gouvernement.

Parmi elles, l'ancienne chancelière allemande Angela Merkel, qui est restée 16 ans au pouvoir. Par ailleurs, Élisabeth Borne rejoint cinq autres femmes cheffes de gouvernement actuellement en poste : Magdalena Andersson en Suède, Sanna Marin en Finlande, Kaja Kallas en Estonie, Ingrida Šimonytė en Lituanie et Mette Frederiksen au Danemark.

Margaret Thatcher et Sirimavo Bandaranaïke

Le Royaume-Uni, qui est sorti de l'UE en 2020, en a connue une depuis 2000 : Theresa May, entre 2017 et 2019. Auparavant, celle qui reste comme l'une des figures féminines à la tête d'un gouvernement est Margaret Thatcher, entre 1979 et 1990. Elle était la première femme à occuper ce poste en Europe.

Avant elle, la première femme cheffe de gouvernement au monde est Sirimavo Bandaranaïke, qui a pris la tête du Ceylan (aujourd'hui Sri Lanka) dès 1960, d'après les journalistes Mélina Gazsi et Suzanne Kestenberg et l'illustratrice Gomargu, autrices de "Elles ont été les Premières! 100 femmes exceptionnelles" (Éd. de La Martinière). Elle remplaçait toutefois à ce poste son mari, assassiné quelques jours plus tôt.