Publicité

"C'est blessant, insultant" : à Moscou comme ailleurs en Russie, McDo baisse le rideau

Par
32 ans après son ouverture, le premier McDonald's de Russie sert ses derniers clients. Comme les autres restaurants de la franchise américaine en Russie, il ferme ses portes jusqu'à nouvel ordre.
32 ans après son ouverture, le premier McDonald's de Russie sert ses derniers clients. Comme les autres restaurants de la franchise américaine en Russie, il ferme ses portes jusqu'à nouvel ordre.
© Radio France

McDonald's a annoncé ce mardi la fermeture provisoire de ses 850 restaurants en Russie. La franchise américaine emploie 62 000 salariés dans le pays et y avait ouvert son premier restaurant le 31 janvier 1990, sous l'URSS. À Moscou, l'événement ne laisse pas indifférent.

Trente-deux ans après son ouverture, le Mc Donald's de la place Pouchkine, au cœur de Moscou, vient juste d'être rénové. Tatiana, 66 ans, y était le jour de son inauguration... le 31 janvier 1990. Elle avait alors fait trois heures de queue pour avoir un burger. "J’avais 35 ans, j’étais jeune, il y avait énormément de monde… C’était complètement nouveau, on n’avait jamais vu ça. Le pays était en train changer. On ne savait pas encore où nous allions, mais on sentait le vent du changement."

Ce matin du 9 mars, l'établissement emblématique de la capitale russe sert ses derniers clients. Au 13e jour de la guerre en Ukraine, la chaîne de fast-food a annoncé ce mardi la fermeture temporaire de ses 850 restaurants dans le pays. Tatiana vit assez mal l'injonction américaine. "Je ne comprends pas pourquoi moi, je suis punie. C’est comme si moi et le pays c’était la même chose. Qu’avons-nous fait de si mauvais pour mériter une chose pareille ? C’est vraiment désagréable. C’est blessant, c’est insultant, et quand en plus, on ne comprend pas pourquoi, c’est encore plus dérangeant."

Publicité
Tous les restaurants McDonald's en Russie, comme celui de Tchistye Proudi, à Moscou, ferment leur portes, en réaction à l'engagement militaire du Kremlin en Ukraine.
Tous les restaurants McDonald's en Russie, comme celui de Tchistye Proudi, à Moscou, ferment leur portes, en réaction à l'engagement militaire du Kremlin en Ukraine.
© Radio France

Maxime, lui, est déçu. "Je ne pourrai plus prendre mon petit déjeuner. Je travaille à côté, c’était pratique." Mais le jeune homme de 18 ans a déjà une alternative : "Bon, j’irai manger un kebab." Boris, un quadragénaire, en revanche, est ravi que les masques tombent :

Ils ferment McDonalds ? Dieu merci ! Ils nous sanctionnent, Eh bien nous, on ne viendra plus ! 

2h 54

Ces derniers jours les fermetures d'enseignes se multiplient dans Moscou, constate Iekaterina. "J’ai le sentiment que l’on cherche à nous priver de quelque chose. Mais les sociétés qui partent seront remplacées par d’autres. Beaucoup d’entreprises coréennes ou chinoises, qui n’avaient pas accès à notre marché jusque-là."

À ce jour, près 300 entreprises internationales ont annoncé leur départ ou la restriction de leurs activités en Russie.