"Cabaret de l’exil - Irish travellers" de Bartabas : une escapade de toute beauté selon Le Masque

Publicité

"Cabaret de l’exil - Irish travellers" de Bartabas : une escapade de toute beauté selon Le Masque

Par
Sur la scène du "Cabaret de l’exil : Irish Travellers" de Bartabas (2022)
Sur la scène du "Cabaret de l’exil : Irish Travellers" de Bartabas (2022)
- Hugo Marty

Dans ce second Cabaret d'exil, en partenariat avec France inter, le fondateur du Théâtre équestre rend hommage à ces voyageurs irlandais nomades, au peuple d'exilés, dans un spectacle envoutant, magnifié par des chevaux étincelants, des envolées et des attelages pittoresques.

La représentation résumée par Jérôme Garcin

Une pièce de théâtre en partenariat avec France Inter. Voici le nouveau spectacle de Bartabas et deuxième cabaret après celui qu'il a consacré au Yiddishland. Les travelers sont cette communauté nomade irlandaise ancestrale qu'on appelle aussi 'le peuple cavalier', qui vivent comme Bartabas, dans des roulottes. Ils ont leur propre langue, le Schalta, des traditions qui sont transmises de manière orale et, surtout, ils sont toujours victimes en Irlande de discriminations au rythme d'un petit orchestre, cornemuses, accordéons, bodhràns. Les acrobates, les voltigeurs s'en donnent à cœur joie. Il y a un curé qui lit la Bible a des moutons ; des chevaux qui sautent une table de noceurs ; et puis notre Bartabas, qui monte son cheval géant. Un spectacle, ponctué par Thomas Carty, issu de la communauté, qui chante les vieilles rengaines de cette communauté. On regarde ça avec ravissement, parce que c'est Bartabas et puis aussi parce que, sur nos tables, il y a une petite bouteille de whisky tiède à la cannelle.

Jacques Nerson tout simplement épaté par ce spectacle !

Le critique Théâtre de L'Obs a trouvé que c'était un très très joli spectacle "duquel se dégage une énorme gaieté. J'ai passé un moment épatant. Bartabas renoue avec quelque chose de facétieux de ses débuts, qui est très plaisant".

Publicité

Fabienne Pascaud salue une pièce d'une très grande liberté

La critique de Télérama a adoré : "J'aime la liberté de Bartabas, qui ose, et se permet depuis plus de 40 ans. Là, il revient au cabaret de ses débuts, lorsqu' on assistait à des spectacles vaguement inspirés de la Vienne ou des pays tziganes. A son âge, il prend des risques. Il reprend des images vues 20 000 fois, mais il en crée également d'autres. Il nous incite au voyage imaginaire, personnel, qui nous libère. Un monde réconcilié".

Vincent Josse s'est totalement évadé

Une pièce que le critique de France Inter a trouvée formidable : "Quand bien même cette grande joie relève aussi d'une joie triste - d'où un soupçon de mélancolie quant à la vie terrible que mènent ces travelers - cela apporte une légère mélancolie à des scènes de toute beauté avec un rapport à la mythologie, un côté mi-homme, mi-bête très présent qui fait qu'on s'évade, on s'inscrit hors du temps. Ça fait un bien fou d'avoir une pièce qui nous donne la sensation d'aller ailleurs".

"Tout est dit" pour Armelle Héliot qui a tout autant adoré !

La pièce

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume

"Cabaret de l’exil : Irish Travellers" de Bartabas

4 min

Toutes les informations et réservations sur le site Théâtre Zingaro

►  Toutes les autres critiques de pièces de Théâtre du Masque et la Plume sont à retrouver ici.