Publicité

Carte : 22 ans de tueries de masse aux États-Unis

Depuis janvier 2021, 30 personnes ont déjà été tuées dans une tuerie de masse par arme à feu aux États-Unis.
Depuis janvier 2021, 30 personnes ont déjà été tuées dans une tuerie de masse par arme à feu aux États-Unis.
© AFP - Apu Gomes

Au moins huit personnes ont été tuées dans une fusillade jeudi à Indianapolis. Elles s'ajoutent à la longue liste des victimes d'armes à feu dans le pays. En une carte, France Inter a réuni 22 ans de tueries de masse aux États-Unis.

Au moins huit personnes ont été tuées dans une fusillade tard jeudi à Indianapolis, dans le centre des États-Unis. Un tireur présumé se serait suicidé. Plusieurs personnes ont également été hospitalisées. Toutes les victimes ont été retrouvées dans un centre du groupe de transport de lettres et colis FedEx près de l'aéroport international de la ville. Sur Twitter, la compagnie FedEx confirme une fusillade sur son site qui emploie plus de 4000 personnes.

Cette fusillade s'ajoute à une série d'incidents similaires ces dernières semaines. Le 31 mars, quatre personnes, dont un enfant de neuf ans, ont été tuées près de Los Angeles, une fusillade survenue après deux autres tueries qui ont fait 18 morts en mars.

Publicité

30 personnes tuées dans des tueries de masse en 2021

La liste des victimes s'allonge, relançant régulièrement le débat sur la prolifération des armes à feu. La rédaction internationale de France Inter a combiné les données du site d'investigation américain Mother Jones pour réaliser cette carte, retraçant le bilan de 22 années de tueries de masse aux États-Unis.

Rien que depuis janvier 2021, en comptant les victimes d'Indianapolis, 30 personnes ont été tuées dans une tuerie de masse par arme à feu aux États-Unis. Elles se sont déroulées dans les États d'Indiana, mais aussi de Californie (4 morts dans des bureaux de la ville d'Orange), de Géorgie (8 morts dans des salons de massage asiatiques à Atlanta) et du Colorado (10 morts dans un supermarché de Boulder). 

1999, l'année qui hante l'Amérique

Le Colorado, c'est justement là que débute la série macabre, avec le massacre de Columbine High School, dans la petite ville de Littleton. Le 20 avril 1999, deux adolescents tuent par arme à feu douze élèves et un professeur, et blessent vingt-quatre autres élèves dans l'établissement. 

55 min

Cette tuerie hante encore l'Amérique, mais elle n'a pas été la seule à marquer les esprits cette année-là. Quatre autres tueries ce sont ensuite succédées, faisant 29 morts, dans des maisons de courtage à Atlanta, dans l'église baptiste Wedgwood au Texas, dans les locaux de la société Xerox à Hawaï, puis dans un hôtel en Floride.

A Las Vegas, la tuerie la plus meurtrière

Mais la fusillade la plus meurtrière qu'aient connu les États-Unis s'est déroulée en le 1er octobre 2017, à Las Vegas. Le tireur, posté dans une chambre d'hôtel, tue 58 personnes et en blesse plus de 540, pendant un festival de musique country en plein-air, le "Route 91 Harvest". 

L'année 2017 est ainsi celle où il y a eu le plus de décès causés par de fusillades de masse, avec 117 décès, devant 2019 (73 morts), 2016 et 2012 (71 morts). En 2019, deux fusillades s'étaient même déroulées en moins de 24 heures, en août, provoquant la mort de 31 personnes, au Texas et dans l'Ohio.

15 tueries de masse dans l'État de Californie

39 min

Le deuxième bilan le plus lourd a été atteint le 12 juin 2016, lorsqu'une fusillade a fait 49 morts dans la discothèque gay le Pulse. Cela s'est déroulé à Orlanda, dans l'État de Floride, où 8 tueries de masse ce sont produites depuis 1999.

C'est en Californie que les tueries de masse ont été les plus fréquentes. 15 ont eu lieu sur les 22 dernières années. La plus meurtrière est celle qui s'est produite à San Bernardino, près de Los Angeles, le 2 décembre 2015. Au cours de cette attaque, menée au nom de l'État Islamique, les deux tireurs ont tué 14 personnes et en ont blessé 21 autres, dans un centre destiné à accueillir des personnes au chômage ou sans-abris.

"La violence par arme à feu dans ce pays est une épidémie, c'est une honte internationale", a fustigé Joe Biden, le 8 avril, en dévoilant des mesures ciblées pour lutter contre la prolifération des armes à feu aux États-Unis. Mais le président marche sur des œufs. Il ne peut proposer que des mesures d'une portée réduite, à cause de la très courte majorité parlementaire démocrate au Congrès.