Publicité

CARTE - Quels pays aident l'Ukraine dans la guerre contre la Russie et comment ?

Par
Que l'aide soit militaire ou humanitaire, plusieurs pays d'Europe et du monde s'organisent pour soutenir l'Ukraine
Que l'aide soit militaire ou humanitaire, plusieurs pays d'Europe et du monde s'organisent pour soutenir l'Ukraine
© AFP

Depuis le déclenchement de l'offensive militaire russe il y a six jours, l'Ukraine peut compter sur le soutien de la communauté internationale. Les gouvernements d'une vingtaine de pays ont déjà envoyé ou annoncé une aide militaire ou humanitaire, certains même les deux.

Chaque jour, les annonces de nouvelles sanctions contre la Russie s'enchaînent. Un moyen pour la communauté internationale, notamment l'Union Européenne, de faire pression sur Vladimir Poutine, depuis le début de l'invasion lancée jeudi 24 février contre son voisin ukrainien. En dehors de ces lourdes sanctions économiques, les gouvernements d'une vingtaine de pays du monde ont également officiellement annoncé des aides à l'Ukraine. Elles sont de deux types : militaire et/ou humanitaire. Certains envoient des armes, d'autres du carburant, d'autres encore des tentes ou débloquent des fonds pour la livraison de plusieurs tonnes de matériel, notamment médical. 

Aide militaire 

Pour la première fois de son histoire, l'Union européenne va financer l'achat et la livraison d'armements et d'autres équipements à l'Ukraine, et prévoit de débloquer 450 millions d'euros. Des États membres sont disposés à fournir des avions de combat, a ajouté dimanche le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell. 

Publicité

En Europe, de nombreux pays ont prévu ou ont déjà aidé militairement l'Ukraine. L'Allemagne par exemple a autorisé la livraison à Kiev de 1 000 lance-roquettes antichars, 500 missiles sol-air Stinger, 9 obusiers, 14 véhicules blindés et 10 000 tonnes de carburant. Lundi, la Finlande, non alignée mais membre de l'UE, a annoncé sa décision "historique" de fournir des armes à l'Ukraine : 2 500 fusils d'assaut, 150 000 munitions, 1 500 lance-roquettes et 70 000 rations de campagne. La Roumanie par exemple envoie elle "du combustible, des gilets pare-balles, des casques, des munitions et d'autres équipements militaires, pour un coût de 3 millions d'euros".

De son côté, la France a décidé la livraison d'équipements de défense aux autorités ukrainiennes ainsi qu'un soutien en carburant. L'état-major des armées avait auparavant indiqué avoir "acté" des livraisons d'armes défensives à Kiev, l'Ukraine ayant notamment, d'après son ambassadeur à Paris, demandé des "moyens de protection antiaérienne" et numérique. En parallèle, plus de 500 soldats sont partis mardi de la base aérienne d'Istres, près de Marseille, à destination de la Roumanie, afin de renforcer le dispositif de l'Otan dans la région. Parmi les militaires déployés, des soldats du 27e bataillon de chasseurs alpins (BCA) d'Annecy, un escadron de cavalerie du 4e régiment de chasseurs (RCH) de Gap, une compagnie du 126e régiment d'infanterie de Brive et une compagnie de lanciers belges, représentant au total quelque 550 soldats, a indiqué l'armée.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Enfin, Washington a annoncé le week-end dernier une nouvelle aide militaire à l'Ukraine d'un montant de 350 millions de dollars, pour atteindre un total de plus d'un milliard de dollars d'aide sur l'année écoulée.  "Cette aide comprendra de nouveaux moyens militaires défensifs qui permettront à l'Ukraine de combattre les menaces blindées, aéroportées et autres auxquelles elle fait face aujourd'hui", a indiqué le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken.

Aide humanitaire 

La présidente de la Commission européenne a promis ce mardi d'engager au moins 500 millions d'euros du budget européen pour l'assistance humanitaire après l'invasion russe en Ukraine, dans un discours devant les eurodéputés à Bruxelles.  "Nous ajouterons au moins 500 millions d'euros provenant du budget de l'UE pour faire face aux conséquences humanitaires de cette guerre tragique, tant dans le pays que pour les réfugiés", a déclaré Ursula von der Leyen. 

Selon l'ONU, l'intervention militaire russe en Ukraine a fait un million de personnes déplacées dans le pays alors que plus de 660 000 ont fui dans les pays voisins, dont la Pologne. Là-bas, la solidarité s'organisent pour accueillir et s'occuper des réfugiés. L'ONU fait état d'au moins 500 000 réfugiés, dont 281 000 sont en Pologne. L'organisation caritative catholique Caritas a déclaré qu'elle allait accueillir en Pologne deux mille orphelins ukrainiens, avec un premier groupe de 300 enfants arrivant mercredi.

Plusieurs pays comme l'Espagne, la Grèce, Israël ou encore l'Autriche ont annoncé une aide de type humanitaire, sous forme de livraison de matériel médical ou d'enveloppe débloquée pour aider les ONG sur place. En Turquie, la Direction de la gestion des catastrophes et des situations urgentes (AFAD) a annoncé l'envoi en Moldavie de trois véhicules longs d'aide humanitaire pour les réfugiés ukrainiens. Le Royaume-Uni a annoncé qu'il allait envoyer à l'Ukraine une aide humanitaire de 40 millions de livres sterling, soit 48 millions d'euros et, a confirmé que toute personne installée en Grande-Bretagne pourrait accueillir des membres de sa famille proche en provenance d'Ukraine.  "Le Royaume-Uni ne tournera pas le dos à l'Ukraine quand elle en a besoin", a déclaré le Premier ministre, Boris Johnson.

Certains États comme la France, les États-Unis, l'Allemagne, l'Estonie, la Lituanie ou encore les Pays-Bas apportent un soutien à l'Ukraine à la fois humanitaire et militaire. Une source officielle assure que la Pologne apporte également un soutien militaire à son voisin, sans donner pour le moment de précision. La France a elle envoyé 33 tonnes d'aide humanitaire en Pologne pour venir en aide aux Ukrainiens, a indiqué lundi le ministre de l'Intérieur et, plus de 30 tonnes de matériel partiront également pour la Moldavie. Il s'agit de "tentes, de médicaments, de la nourriture", "tout ce qui aide les personnes à être accueillies dans les meilleures conditions", a précisé Gérald Darmanin, interrogé sur France 2.