Publicité

Ce qui va se passer pour les époux Balkany, après la révocation de leur placement sous bracelet électronique

Par
Les époux Balkany en mars 2020 au Palais de justice de Paris
Les époux Balkany en mars 2020 au Palais de justice de Paris
© Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN

La justice a révoqué ce jeudi le placement sous bracelet électronique de l'ancien maire de Levallois et de son épouse, tous deux condamnés pour "fraude fiscale massive". Le parquet d'Evreux va donc signifier à Isabelle et Patrick Balkany leur incarcération. Ils peuvent toutefois demander une suspension de peine.

C'est une décision de la justice qui ouvre la voie à l'incarcération de Patrick et Isabelle Balkany, condamnés pour fraude fiscale. La cour d'appel de Rouen a confirmé ce jeudi la révocation de leur placement sous bracelet électronique, en raison d'une série de manquements. Les deux septuagénaires pourraient donc se retrouver en prison. Explications. 

Pourquoi cette révocation ?

Condamné, au même titre que son épouse, à 3 ans de prison ferme pour fraude fiscale, l'ancien maire LR de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a déjà été incarcéré le 13 septembre 2019, et libéré en février 2020 pour raisons de santé. Depuis le début de l'an dernier, les époux Balkany étaient assignés à résidence sous surveillance électronique dans leur résidence de Giverny, en Normandie. Mais en 2021, l'alarme a retenti une centaine de fois. "Ils n'ont pas le droit de sortir de la maison mais quand le chien sort, ils courent après, quand le facteur passe, ils vont au portail", avait justifié leur avocat, Pierre-Olivier Sur, auprès de Mediapart. 

Publicité

Ces manquements, ainsi que d'autres négligences, comme des rendez-vous manqués au service d'insertion et de probation ou le non-paiement des acomptes sur les remboursements qu'ils doivent aux impôts, ont conduit le couple devant le tribunal d'application des peines. Celui-ci a prononcé en décembre la révocation de leur placement sous bracelet électronique. Dans la décision rendue ce jeudi 3 février, la cour d'appel de Rouen est allée dans le même sens. 

Que va-t-il se passer maintenant ?

Réagissant à chaud sur BFM TV, Patrick Balkany a dénoncé une décision "totalement injuste". L'ancien élu, âgé de 73 ans, a déclaré vouloir porter plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui". Il a par ailleurs annoncé que son épouse avait fait une nouvelle tentative de suicide. Après avoir posté un message désespéré sur les réseaux sociaux, celle-ci a été transférée à l'hôpital. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le couple Balkany peut désormais se pourvoir en cassation, mais la démarche n'est pas suspensive. Dans les jours qui viennent, le parquet d'Evreux va donc mettre à exécution cette révocation et signifier à Isabelle et Patrick Balkany leur incarcération. Ils pourront toutefois déposer une demande de suspension de peine s'ils estiment que leur état de santé est incompatible avec leur maintien en détention.

56 min