Ces 8 films qu'il ne fallait pas manquer cette année selon Le Masque & la Plume

Publicité

Ces 8 films qu'il ne fallait pas manquer cette année selon Le Masque & la Plume

Par
Ces films qu'il ne fallait pas manquer cette année selon Le Masque & la Plume Klaus
Ces films qu'il ne fallait pas manquer cette année selon Le Masque & la Plume Klaus
© Getty - Vedfelt

Le Masque a adoré "The Batman" de Matt Reeves, "Ouistreham" d'Emmanuel Carrère, "Les passagers de la nuit" de Mikhaël Hers, "La Nuit du 12" de Dominik Moll, "Les Enfants des autres" de Rebecca Zlotowski, "L’innocent" de Louis Garrel et "La Conspiration du Caire" de Tarik Saleh…

D'après les critiques Jean-Marc Lalanne (Les Inrocks), Charlotte Lipinska (Vogue), Pierre Murat (Télérama), Sophie Avon (Sud-Ouest), Eric Neuhoff (Le Figaro), Camille Nevers (Libération), Xavier Leherpeur (7e Obsession), Ariane Allard (Causette), Nicolas Schaller (L'Obs) et Eva Bettan (France Inter) :

  1. "The Batman" de Matt Reeves
  2. "Ouistreham" d'Emmanuel Carrère
  3. "Les passagers de la nuit" de Mikhaël Hers
  4. "La Nuit du 12" de Dominik Moll
  5. "Chronique d'une liaison passagère" d'Emmanuel Mouret
  6. "Les Enfants des autres" de Rebecca Zlotowski
  7. "L’innocent" de Louis Garrel
  8. "La Conspiration du Caire" de Tarik Saleh

1 - "The Batman" de Matt Reeves

Un blockbuster que les critiques se sont surpris à adorer. Après les célèbres films, devenus des classiques, de Tim Burton, de Joel Schumacher et de Christopher Nolan, Matt Reeves est parvenu à surprendre tous les fans de la chauve-souris, en offrant une autre dimension du super-héros : plus humaine, plus jeune, plus tourmentée et un côté sombre très novateur. Avec un Robert Pattinson plus que crédible qui a su habiter à sa manière le personnage. Accompagné de Zoë Kravitz en Catwoman, Paul Dano en plus énigmatique que jamais, Colin Farrell très pingouin. Un film qui fait retentir les enjeux de l'époque de la crise démocratique à l'alerte terroriste.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Jean-Marc Lalanne : "un Batman inédit. On n'a jamais vu un Batman aussi pantelant, sans arrêt blessé, souffrant, en plein chemin de croix. Jamais on n'avait vu ce héros aussi torturé et introspectif ! Un film très sombre qui donne quelque chose de vraiment très très beau. De tous les Batman, Robert Pattinson est celui qui produit l'incarnation la plus convaincante".

Charlotte Lipinska : "Robert Pattinson possède un charisme de dingue, qui incarne un Batman reclus, névrosé, presque asocial, fascinant ! Et le méchant a toujours un temps d'avance".

Pierre Murat : "Robert Pattinson est remarquable ! C'est un grand thriller à la sauce "Seven" de David Fincher.

La critique du Film

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

"The Batman" de Matt Reeves

8 min

2 - "Ouistreham" d'Emmanuel Carrère

Un film social où on retrouve Juliette Binoche dans la peau de Florence Aubenas. Les autres femmes sont toutes des non-professionnelles, dont Hélène Lambert, agent d'entretien dans la vraie vie qui joue Christelle, avec laquelle Florence Aubenas noue de vrais liens d'amitié, jusqu'au jour où elle découvre que sa compagne de galère est une journaliste infiltrée.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Sophie Avon : "Un film honnête qui transpose la matière documentaire de Florence Aubenas en une belle fiction avec des travailleuses précaires qui jouent leur propre rôle et dont la fiction en fait des personnages de pleins droits".

Michel Ciment : "Un film d'espionnage très intéressant et surtout kaléidoscopique dans la relation de ses personnages".

Eric Neuhoff : "Un film qui mêle infiltration et trahison, avec une Juliette Binoche  vraiment bluffante !"

La critique du film

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

"Ouistreham" d’Emmanuel Carrère

9 min

3 - "Les passagers de la nuit" de Mikhaël Hers

Nous voici à Paris au tout début des années 1980. Elisabeth vit à Beaugrenelle avec ses deux ados. Son mari vient de la quitter. Elle n’a jamais travaillé et doit subvenir aux besoins de sa famille. Elle devient assistance à la Maison de la Radio, où elle rencontre une jeune fille perdue qu’elle recueille chez elle.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour Camille Nevers, "c'est un film très émouvant, très beau qui propose différents points de vue. Un film cinéphile qui parvient à recréer un monde qui n'est pas dans le fétiche".

Sophie Avon : "Un film qui bouleverse avec beaucoup de douceur, où le bonheur est filmé avec sa mélancolie inhérente".

Jean-Marc Lalanne : "Un nouvel impressionnisme français : le rendu est complètement bouleversant !".

La critique du film

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

"Les Passagers de la nuit" de Mikhaël Hers

8 min

4 - "La Nuit du 12" de Dominik Moll

Un film sur ces nombreux crimes jamais classés, tiré d'un livre de Pauline Guéna "18.3. Une année à la PJ". Sur 800 enquêtes menées, le film rappelle que 20 % restent irrésolues. Nous suivons Yohan, policier judiciaire de Grenoble et Marceau qui tentent de comprendre comment et pourquoi Clara a été brûlée vive sans qu'ils en apprennent vraiment davantage sinon que c'est un féminicide.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Sophie Avon : "Un film d'une humanité absolument incroyable et bouleversante, avec des comédiens formidables".

Michel Ciment : "La mise en scène de tous les interrogatoires est passionnante".

Xavier Leherpeur : "Des séquences en temps réel qui font vraiment ressentir le temps douloureux passé pour les victimes, et les policiers, qui n'arrivent pas à trouver ce qu'il s'est passé".

La critique du film

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

"La Nuit du 12" de Dominik Moll

8 min

5 - "Chronique d'une liaison passagère" d'Emmanuel Mouret

Emmanuel Mouret signait son 11ᵉ long métrage d'Emmanuel Mouret. Charlotte, mère célibataire et Simon, marié, père de famille, deviennent amants après s'être rencontrés dans une soirée, sans penser à l'avenir, simplement au plaisir du temps présent. Une liaison vouée à durer plus longtemps que prévu.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Xavier Leherpeur : "Un film qui traite avec une légèreté extrêmement intelligente une deuxième chance dans la relation amoureuse. Une parfaite combinaison des sentiments, des dialogues savoureux".

Eric Neuhoff : "Une parole très photogénique qui sait aussi montrer que la tristesse est le plus beau des sentiments amoureux".

Sophie Avon : "Un film où l'amour est une affaire de temps, une idée très juste et très bien exploitée".

La critique du film

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

"Chronique d’une liaison passagère" d'Emmanuel Mouret

6 min

6 - "Les Enfants des autres" de Rebecca Zlotowski

Rachel, professeure de lycée de 40 ans, sans enfant, tombe amoureuse d'Ali, père d'une petite fille de 4 ans. Elle l'aime comme si c'était sa fille, sans cesser de rêver d'être mère elle aussi malgré ses difficultés de tomber enceinte. Un film dans lequel Rebecca Zlotowski raconte son propre désir de maternité.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Ariane Allard : "Un film bouleversant, riche en plénitude qui est à la fois léger, grave et douloureux".

Jean-Marc Lalanne : "Il y a quelque chose de très direct dans l'émotion produite, qui peut parler à beaucoup de gens tout en restant extrêmement subtil".

Nicolas Schaller applaudit "ce que Virginie Efira amène de vie dans ce film et qui confère une vraie ampleur mélancolique et universelle".

La critique du film

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

"Les Enfants des autres" de Rebecca Zlotowski

6 min

7 - "L’innocent" de Louis Garrel

Abel, le fils de Sylvie s'inquiète de voir sa mère s'éprendre de Michel, détenu pour braquage. Libéré, il offre à Sylvie une boutique de fleurs dans le Vieux Lyon. Mais Michel est vite repris par ses démons et embarque Abel dans ses combines.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Charlotte Lipinska : "Le film a un charme dingue, c'est irrésistible. Un scénario très joliment tricoté jusqu'à la fin avec des acteurs heureux qui expriment un plaisir extrêmement communicatif et très généreux pour le public".

Pierre Murat : "un film au dénouement inattendu !"

Sophie Avon : "C'est d'une grande richesse avec un cadre extrêmement rigoureux et extrêmement travaillé, avec des acteurs absolument formidables dans un registre loufoque et burlesque".

La critique du film

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

"L’innocent" de Louis Garrel

8 min

8 - "La Conspiration du Caire" de Tarik Saleh

À l'Université du Caire Al-Azhar, dans l'Égypte du maréchal-président al-Sissi, Adam envisage d'y faire ses études et découvre une université sans dessus dessous depuis du grand imam. Il va être témoin de la guerre que se livrent les pouvoirs politiques et religieux. Le film a reçu le prix du scénario à Cannes. Un film que Tarik Saleh n'a pas eu le droit de tourner en Egypte. Il a reconstitué cette université Al-Azhar en Turquie.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Michel Ciment : "un film remarquable visuellement sur un récit d'apprentissage d'un jeune garçon innocent qui découvre la complexité et la duplicité du monde".

Eva Bettan : "Dans le discours général porté sur l'Islam, il y a une autre manière de nous le faire aborder, qui est formidablement intéressante. J'aurais même souhaité que ça aille plus loin !"

Eric Neuhoff  : "Un décor est fabuleux, d'une beauté inouïe et un acteur prodigieux".

Xavier Leherpeur salue "une cohésion extraordinaire entre un scénario brillant, la mise en scène et l'interprétation".

La critique du film

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

"La Conspiration du Caire" de Tarik Saleh

7 min

Aller plus loin

🎧  Retrouvez l'intégralité des critiques cinéma du Masque & la Plume

🎧 Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, littérature ou théâtre.