Publicité

Claude Lelouch : "Trintignant m'a appris la direction d'acteur"

Par
Jean-Louis Trintignant, Anouk Aimée, Pierre Barouh et Claude Lelouch sur le tournage d"Un homme et une femme"
Jean-Louis Trintignant, Anouk Aimée, Pierre Barouh et Claude Lelouch sur le tournage d"Un homme et une femme"
© AFP - UPI

Ils ont tourné six films ensemble. Un cheminement ponctué de hauts et de quelques bas, mais marqué par le respect et la fidélité. Invité du "Grand Atelier" consacré à Jean-Louis Trintignant, Claude Lelouch a évoqué le comédien.

"Jean-Louis m'a appris à ne pas diriger les comédiens. Ça, c'est très important. La direction d'acteur, c'est l'art de ne pas diriger les gens, mais l'art de les emmener là où ils peuvent aller."

Il était une voix

Claude Lelouch a tout de suite été frappé par la voix de Jean-Louis Trintignant. "C'est de la musique. Et puis surtout, dès qu'il parle, on est convaincu de ce qu'il dit. Personne ne détient la vérité, mais il y a chez lui une spontanéité qui va être le cœur de mon cinéma."

Publicité

Cette voix si particulière, Lelouch va l'entendre évoluer et l'utiliser : "Au fur et à mesure qu'il a vieilli, il a été diminué physiquement, mais sa voix était de plus en plus belle. Sa voix n'a jamais été aussi belle que dans les derniers moments de sa vie. Donc je m'en suis aperçu et je m'en suis servi."

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les deux hommes se rencontrent en 1964. Jean-Louis Trintignant assiste à une projection d' Une fille et des fusils que Lelouch vient de réaliser "avec de petits moyens" se souvient-il. L'acteur est enthousiaste et dit au jeune réalisateur : "Si un jour vous avez envie de tourner avec moi, je suis votre homme."

Quelques mois plus tard lorsque Claude Lelouch se lance dans l'écriture d'Un homme et une femme, il n'a que Jean-Louis Trintignant en tête. Et lorsqu'il va lui proposer le rôle, il lui résume ainsi : "C'est une histoire toute simple, entre un homme et une femme qui pensaient que la vie avait été cruelle et qu'elle ne pouvait plus être sympa. Et donc, ils ont droit à une deuxième chance. Je lui explique que dans la vie, tout le mal qu'on se donne, c'est pour aimer ou être aimé. Donc c'est une vraie histoire d'amour."

L'acteur dit oui immédiatement, mais a tout de même une question : la profession du personnage. Lelouch ne l'a pas encore déterminée. C'est ensemble qu'ils décident que l'homme sera coureur automobile.

Un homme et une femme rencontre le succès que l'on sait et durant les vingt ans qui vont suivre, Lelouch et Trintignant se retrouvent régulièrement pour travailler ensemble : Le Voyou (1970), Viva la vie (1984), Partir, revenir (1985) et Un homme et une femme, vingt ans déjà (1986). Puis un ultime tournage en 2019, Les plus belles années d’une vie.

Le metteur en scène est le témoin des bonheurs mais aussi des tragédies qui ont émaillé la vie du comédien : "Il n'a pas eu une vie facile. Mais en même temps, ça a drôlement servi ses personnages," estime-t-il. "Les grands acteurs vous font le cadeau de leurs cicatrices, vous font cadeau de leurs croûtes. Annie Girardot. Belmondo. Jean-Louis. Lino Ventura. Ce sont des gens qui ont morflé dans la vie et ce sont des gens qui vous font cadeau de leur vie."

"J'ai eu la chance de filmer Jean-Louis à tous les âges. Donc j'ai pu voir à quel point il était comme le bon vin, à quel point il vieillissait bien. Il n'a jamais été aussi bien que dans les derniers films qu'on a fait, parce qu'il avait tout compris, tout digéré."

Hommage à ....
1h 47